Burkina Faso

Au Burkina Faso, plusieurs candidats dénoncent l’organisation de la présidentielle de dimanche dernier

Une employée de la commission électorale montre la liste des candidats à l'élection présidentielle au Burkina Faso. Ouagadougou, le 21 novembre 2010.
Une employée de la commission électorale montre la liste des candidats à l'élection présidentielle au Burkina Faso. Ouagadougou, le 21 novembre 2010. Ahmed Ouoba / AFP

Au Burkina Faso on est toujours dans l’attente des résultats après l’élection présidentielle du dimanche 21 novembre 2010. Mais ce mardi 23 novembre, quatre candidats de l'opposition ont dénoncé, lors d'une conférence de presse, l'absence de crédibilité du vote. Et ils affirment qu'ils ne reconnaitront pas les résultats provisoires qui seront proclamés par la Commission nationale électorale indépendante (CENI) au plus tard jeudi.

Publicité

Dimanche 21 novembre 2010, les Burkinabés ont du choisir parmi sept candidats leur prochain président de la République parmi lesquels l’actuel chef de l’Etat, Blaise Compaoré. Mais ce mardi, quatre des candidats en lice ont annoncé qu’ils ne reconnaitraient pas les résultats de cette élection.

Me Bénéwendé Sankara, chef de file de l'opposition et candidat de l'UNIR-PS.

Dans le camp de l’actuel président, Blaise Compaoré, on ne comprend pas cette annonce et l’on estime que les candidats n’auraient pas du participer à l’élection si elle était, selon eux, mal organisée.

Simon Compaoré, maire de Ouagadougou, directeur régional de la campagne présidentielle du candidat Blaise Compaoré.

Les résultats du scrutin de dimanche doivent être annoncés au plus tard le jeudi 25 novembre 2010.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail