Accéder au contenu principal
Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : Alain Le Roy en visite à Abidjan pour soutenir l'Onuci

Alain Le Roy, secrétaire général adjoint des Nations unies aux opérations de maintien de la paix, dans l'hélicoptère qui le conduit à l'hôtel du Golf à Abidjan, le 27 décembre 2010.
Alain Le Roy, secrétaire général adjoint des Nations unies aux opérations de maintien de la paix, dans l'hélicoptère qui le conduit à l'hôtel du Golf à Abidjan, le 27 décembre 2010. REUTERS/Thierry Gouegnon
Texte par : RFI Suivre
4 mn

Alain Le Roy, secrétaire général adjoint des Nations unies aux opérations de maintien de la paix, depuis lundi à Abidjan, est venu apporter son soutien à l'Onuci, dont un convoi a été attaqué hier mardi. Avant de quitter la Côte d'Ivoire, il a tenu une conférence de presse, dans laquelle il a notamment rappelé les engagements pris en 2005 par Laurent Gbagbo sur le mandat des Nations unies.

Publicité

Avec notre envoyé spécial,

Notre dossier spécial : les défis de Ouattara

Au cours de ces trois jours en Côte d’Ivoire, Alain Le Roy a pu notamment rencontrer Alassane Ouattara, Guillaume Soro, Alcide Djédjé, et le général Mambou, le chef d’état-major des armées, mais pas Laurent Gbagbo. Venu notamment pour soutenir les casques bleus, le patron des opérations de maintien de la paix des Nations unies ne cache pas son inquiétude à l’issue de son voyage.

Pour lui, il faut que la Radio-Télévision ivoirienne cesse ses incitations à la haine, sinon d’autres incidents comme celui de Yopougon hier, où des casques bleus ont échappé de peu à un lynchage, risquent de se reproduire.

Les soldats de la paix pourraient passer en force

Démentant toutes les accusations de partialité faites à l’Onuci, Alain Le Roy a affirmé que dorénavant, les soldats de la paix pourraient passer en force, s’ils sont encore bloqués dans leur mission de protection des civils.

Enfin, sur la polémique lancée par le camp de Laurent Gbagbo, sur le fait que l’Onuci aurait outrepassé son mandat, en allant à l’encontre de la décision du Conseil constitutionnel, Alain Le Roy a rappelé que la certification finale des élections fait partie du mandat de l’Onuci, et que cela a été approuvé par Laurent Gbagbo en 2005 à Pretoria.

Pour nos auditeurs ivoiriens qui ne peuvent plus nous écouter en modulation de fréquence vous pouvez, si vous disposez d'un poste à ondes courtes, nous écouter dans la bande des 31 mètres sur 9.790 kilohertzs entre 6H et 7H TU /// 18 H et 21 H TU.

Dans la bande des 49 mètres, sur 5925 kilohertz entre 6 H et 7H TU.
Dans la bande des 25 mètres entre 7 H et 8H TU et enfin dans la bande des 19 mètres, sur 15 300 kilohertzs entre 8H et 11H30 TU et de 12H a 17 H TU.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.