Accéder au contenu principal
Egypte

Egypte : attentat meurtrier le jour de l'An devant une église copte d'Alexandrie

Des Egyptiens inspectent une voiture piégée à la suite d'un attentat à la bombe contre une église chrétienne copte à Alexandrie, le 01 janvier 2011.
Des Egyptiens inspectent une voiture piégée à la suite d'un attentat à la bombe contre une église chrétienne copte à Alexandrie, le 01 janvier 2011. AFP PHOTO
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Un attentat à la voiture piégée s’est produit en Egypte, devant une église copte d’Alexandrie au nord du pays, dans un quartier populaire de la ville, au moment où les fidèles sortaient d'une cérémonie religieuse. Le dernier bilan officiel fait état de 21 morts. L'attentat n'a pas été revendiqué. Les autorités égyptiennes annoncent des mesures de sécurité exceptionnelles pour de rétablir le calme.

Publicité

Avec notre correspondant à Alexandrie, Alexandre Buccianti

L’explosion a eu lieu dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier devant l’Eglise Saint Marc dans la partie populaire du quartier de Sidi Bishr à l’est d’Alexandrie après la messe. Une forte explosion due à une voiture piégée garée devant l’église qui a brisé les vitres des maisons alentours. Alexandrie avait déjà été le théâtre d’attentats contre des chrétiens dans des églises. Il s’agissait toutefois de fidèles poignardés et non pas de bombes de forte puissance.

Des accrochages ont suivi l’attentat. Des chrétiens en colère ont tenté d’attaquer une mosquée avoisinante au cri de « nous sacrifierons notre vie et verserons notre sang pour défendre la croix ». Ils ont été caillassés par des musulmans. L’intervention des brigades anti-émeutes a mis fin aux accrochages même si des chrétiens continuent à s’en prendre sporadiquement aux forces de l’ordre.

Les chrétiens accusent les salafistes d’être à l’origine de l’attentat. Une tension règne depuis des années entre chrétiens et musulmans dans le quartier de Sidi Bishr. Toutefois le gouverneur d’Alexandrie a accusé al-Qaïda qui avait menacé les églises égyptiennes d’être derrière l’attentat.

La grande mosquée Al-Azhar a déjà condamné ce qu’elle a qualifié d’acte criminel contraire à l’islam.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.