Présidentielle ivoirienne

Raila Odinga et trois chefs d’Etat à Abidjan pour une médiation UA/Cédéao

Raila Odinga, médiateur de l'Union africaine dans la crise ivoirienne.
Raila Odinga, médiateur de l'Union africaine dans la crise ivoirienne. Reuters

Les chefs d'Etat Boni Yayi (Bénin), Ernest Koroma (Sierra Leone) et Pedro Pires (Cap-Vert) arrivent ce lundi 3 janvier 2011 en Côte-d'Ivoire mandatés par la Cédéao. Les trois hommes étaient venus une première fois le mardi 28 décembre pour rencontrer Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara. Ils seront cette fois-ci accompagnés par le Premier ministre kenyan Raila Odinga, médiateur de l'Union africaine dans cette crise ivoirienne. Avant cela, il est arrivé dimanche au Nigeria pour rencontrer le Président Goodluck Jonathan.

Publicité

Doivent arriver à Abidjan ce lundi, trois chefs d’Etat représentant la Cédéao et le Premier ministre kenyan Odinga mandaté par l’Union africaine afin d’aider à la résolution de cette crise ivoirienne. Une délégation dont les propos seront sûrement plus précis que ceux tenus la semaine passée par les présidents du Bénin, du Cap Vert et de Sierra Leone.

Message de fermeté de Goodluck Jonathan

Pour Jonathan Goodluck, président en exercice de la Cédéao, il n’y a rien à négocier et les trois chefs d’Etats qui reviennent ce lundi voir Laurent Gbagbo, à Abidjan, ne conduisent pas une mission de médiation. Ils sont porteurs d’un message de fermeté : la position officielle des Etats membres de la Cédéao qu'ils n’auraient, au goût de certains, pas suffisamment fait entendre lors de leur première visite la semaine dernière.

Dès mardi, après avoir reçu le rapport de ses émissaires, l’instance régionale décidera de nouvelles étapes pour résoudre la crise ivoirienne. La Cédéao reste prête à intervenir militairement si Laurent Gbagbo refuse de quitter le pouvoir pacifiquement.

Notre dossier spécial : les défis de Ouattara

Pour cette rencontre qui apparaît comme celle de la dernière chance, les trois présidents africains seront accompagnés du Premier ministre kenyan Odinga qui est, lui, mandaté par l’Union africaine afin d’aider à la résolution de cette crise politique.

Raila Odinga, qui dit déjà avoir accepté cette mission destinée à protéger la démocratie et la voix du peuple, a récemment appelé au retrait du président sortant Laurent Gbagbo.

 

Pour nos auditeurs ivoiriens qui ne peuvent plus nous écouter en modulation de fréquence vous pouvez, si vous disposez d'un poste à ondes courtes, nous écouter dans la bande des 31 mètres sur 9.790 kilohertzs entre 6H et 7H TU /// 18 H et 21 H TU.

Dans la bande des 49 mètres, sur 5925 kilohertz entre 6 H et 7H TU.
Dans la bande des 25 mètres entre 7 H et 8H TU et enfin dans la bande des 19 mètres, sur 15 300 kilohertzs entre 8H et 11H30 TU et de 12H a 17 H TU.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail