Accéder au contenu principal
Soudan

Ecrasante victoire des partisans de l'indépendance du Sud-Soudan

Annonce des résultats préliminaires du référendum au Soudan, le 30 janvier 2011.
Annonce des résultats préliminaires du référendum au Soudan, le 30 janvier 2011. REUTERS/Tim McKulka
Texte par : RFI Suivre
2 mn

La Commission électorale pour le référendum au Sud-Soudan a annoncé dimanche 30 janvier 2011 une majorité écrasante de 98,83% en faveur de la sécession, selon des résultats préliminaires complets de cette consultation qui conduira à la partition du plus vaste pays d'Afrique. Les résultats définitifs sont attendus dans une ou deux semaines, le 7 ou le 14 février.

Publicité

C'est un verdict sans appel. Près de 99% du corps électoral sud-soudanais ont choisi de se détacher du Nord, selon les résultats provisoires au complet, qui tiennent compte non seulement de ceux qui ont voté sur le territoire du futur Etat indépendant, mais aussi des votes exprimés par les Sud-Soudanais vivant dans le Nord et à l’étranger.

Dans le Sud, la consultation a frôlé 100% pour l’indépendance. Un chiffre tout rond à l'étranger, 99%, et seulement 58% dans le Nord. Des centaines de personnes ont dansé et chanté dimanche à Juba, la capitale du Sud-Soudan, après l’annonce des résultats. Ils se sont rassemblés pour célébrer leur « terre promise ».

Le président de région semi-autonome du Sud-Soudan, Salva Kiir, s'est réjoui en se joignant à ses compatriotes. Il leur a demandé encore un peu de patience, avant la séparation effective du Soudan le 9 juillet 2011, et donc la déclaration d’indépendance. Le calendrier établi en 2005 prévoit encore des mois de négociations, notamment sur le statut de la région pétrolière d’Abyei.

Contrastant avec la jubilation qui régnait à Juba, une autre atmosphère régnait dimanche dans le Nord, des centaines d'étudiants ont manifesté, notamment à Khartoum, pour une journée de protestations inspirée du mouvement qui ébranle l'Egypte voisine, malgré un imposant déploiement des forces de l'ordre. Plusieurs dizaines de personnes ont été arrêtées.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.