Accéder au contenu principal
Niger

Les Nigériens ont voté massivement et dans le calme

Les Nigériens étaient appelés à élire leur président parmi les dix candidats.
Les Nigériens étaient appelés à élire leur président parmi les dix candidats. AFP/ Boureima HAMA
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le dépouillement se poursuit au Niger ce lundi soir 31 janvier 2011 après la fermeture des bureaux de vote. Elections législatives et élection présidentielle destinée à installer un civil au pouvoir, après le coup d'Etat militaire contre Mamadou Tandja il y a près d'un an. Les Nigériens ont voté massivement en région et comme d'habitude beaucoup moins à Niamey.

Publicité

Selon des estimations fournies par la Céni, la participation avoisinerait 50% au niveau national et entre 30 et 35% pour Niamey. Classiquement on vote moins dans la capitale que dans les campagnes.Toujours selon la Commission électorale nationale, c’est dans les régions les plus peuplées, à Zinder, Maradi, Tahoua ou Tillabery que la participation a été la plus forte.

Globalement le vote s’est bien déroulé. D’après la Commission électorale nationale aucun problème majeur n’a été rencontré sur cette journée de vote. Le problème le plus répandu c’est le manque de bulletins de vote de certains partis dans les bureaux, mais la Céni a assuré qu’elle a pu régler ces problèmes à fur et à mesure.

A noter quand même que d’ores et déjà la Commission électorale a été saisie de quelques cas de fraudes dans la région de Maradi et de Diffa. Egalement un vol d’urne par un chef de village, à cheval, dans la région de Zinder. Enfin, dans la région de Tahoua, à Tassara, le vote n’a pas eu lieu dans 17 bureaux de vote après que des villageois aient molesté les membres des bureaux. Une enquête est ouverte.

Les premières grandes tendances des résultats de ces deux scrutins sont attendues pour mercredi.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.