Accéder au contenu principal
Niger / Politique

Présidentielle au Niger : Issoufou et Oumarou, l’affiche du duel du second tour

Mahamadou Issoufou (G) et Seïni Oumarou (D), les candidats du second tour de la présidentielle au Niger.
Mahamadou Issoufou (G) et Seïni Oumarou (D), les candidats du second tour de la présidentielle au Niger. AFP/Montage RFI
Texte par : RFI Suivre
2 mn

En attendant de connaître leur prochain président civil, qui sera élu lors du second tour de la présidentielle le 12 mars prochain, les Nigériens savent déjà quelle est la physionomie de leur nouveau Parlement. Le PNDS de Mahamadou Issoufou, arrivé en tête du premier tour de la présidentielle, rafle également une majorité (relative) des sièges aux législatives.

Publicité

Il a fallu cinq jours de travaux à la Commission électorale nationale indépendante pour annoncer les résultats provisoires globaux du premier tour des élections présidentielles. Des dix candidats, deux se sont détachés du lot : Mahamadou Issoufou du Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (PNDS-Tarayya) et Seïni Oumarou, du Mouvement national pour la société de développement (MNSD), avec respectivement 36,06% et 23,22% des voix.

Six mois seulement après la création de son parti, le Modem/Lumana, Hama Amadou crée la surprise avec 19% des voix. En attendant le deuxième tour du 12 mars 2011, on retrouve la même configuration de voix aux législatives. A lui seul, le PNDS se taille la part du lion avec trente-neuf députés, suivi du MNSD-Nassara avec vingt-six. Le Modem/Lumana de Hama Amadou se retrouve avec 24 sièges. Le grand perdant est la Convention démocratique et sociale (CDS Rahama), de l’ancien président Mahamane Ousmane, avec deux députés seulement.

Depuis la proclamation provisoire des résultats, les différents états-majors des partis ayant présenté des candidats multiplient les réunions. Les procès-verbaux des élections sont épluchés et analysés, avant que les états-majors se positionnent pour soutenir l’un ou l’autre des candidats.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.