Accéder au contenu principal
Libye

En Libye, les opposants mettent en place un Conseil national de transition

Le porte-parole du Conseil national de transition, Abdelhafiz Ghoqa, au tribunal de Benghazi, le 27 février 2011.
Le porte-parole du Conseil national de transition, Abdelhafiz Ghoqa, au tribunal de Benghazi, le 27 février 2011.
Texte par : RFI Suivre
1 mn

En Libye, les opposants à Kadhafi ont formé dimanche 27 février 2011 un Conseil national de la transition à Benghazi. La deuxième ville du pays est depuis une semaine entre les mains des insurgés, tout comme la plupart des villes de l’est du pays. La création de ce Conseil a été annoncée lors d’une conférence en fin d’après-midi. Le Conseil a d’ores et déjà exclu de négocier avec Kadhafi.

Publicité

Avec notre envoyé spécial à Benghazi,

Pour aller plus loin

Le Conseil national de la transition n’est pas un gouvernement de transition, a déclaré d’emblée son porte parole, Maître Abdelhafiz Ghoqa. Il vise avant tout à donner un visage politique à la révolution, a-t-il précisé devant un parterre d’une cinquantaine de journalistes internationaux.

La composition et les sphères d’attribution de la nouvelle entité sont pour le moins vaporeuses. Elle est censée regrouper des représentants de toutes les villes tombées aux mains de l’insurrection.

Une chose est sûre, le Conseil ne négociera pas avec Mouammar Kadhafi. « Trop de sang a coulé, trop de droits humains ont été violés », a déclaré le porte-parole du Conseil. Il s’exprimait dans une des salles du tribunal de Benghazi, reconverti en quartier général de la révolution.

Abdelhafiz Ghoqa a par ailleurs rejeté, à titre personnel, la proposition de Moustapha Abdel Jalil. L’ancien ministre de la Justice de Kadhafi, qui a démissionné le 21 février, a proposé la création d’un gouvernement de transition, chargé d’organiser des élections libres dans un délai de trois mois. « La capitale est encore en état de siège. C’est totalement prématuré », a protesté Abdelhafiz Ghoqa.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.