Bénin

Présidentielle au Bénin : la contestation ne retombe pas

Maitre Adrien Houngbedji (C), candidat à la présidentielle au Bénin.
Maitre Adrien Houngbedji (C), candidat à la présidentielle au Bénin. adrienhoungbedji.com

Au lendemain de la proclamation des résultats de la présidentielle par la cour constitutionnelle, le principal opposant à Boni Yayi, Adrien Houngbédji, a jugé ces résultats « nuls et non avenus » et a revendiqué sa victoire. De son côté, Marcel de Souza, le porte-parole du chef de l'Etat sortant, estime qu'il n'y a qu'un seul président élu et s'en remet à la Constitution béninoise. Les éventuels recours doivent être déposés dans un délai de cinq jour après la validation des résultats par la Cour constitutionnelle.

Publicité

Interrogé par RFI, Marcel de Souza, porte-parole de Boni Yayi, dit comprendre la déception d'Adrien Houngbédji et invite ce dernier à présenter des preuves corroborant ses affirmations de fraude électorale :

« La Cour constitutionnelle a déclaré le président Boni Yayi vainqueur provisoire. Il n’existe pas deux présidents. Maintenant, si il plait à un candidat de se mettre dans l’illusion qu’on est vainqueur, alors libre à lui, mais j’apprécie quand même que après deux décennies où il s’est battu corps et âme pour être chef de l’Etat et président de la République et qu’il reçoit une sorte de raclée retentissante, c’est normal, c’est humain, qu’il puisse se mettre à dire qu’il y a eu des fraudes.

Mais lorsqu’il y a des fraudes et des contestations, il est prévu dans la Constitution que vous devez former contestation à partir d’un dossier de contentieux avec les preuves palpables. Sinon, tout autre moyen emprunté dans ce cadre là relève de la 'démoncratie', c'est-à-dire le pouvoir du démon, donc de l’anarchie. Je souhaite que le président Houngbédji accepte sa défaite dans la dignité et ce ne sera qu’embellir la belle page de démocratie que le Bénin est en train de tourner. »

Près d'un millier de partisans d'Adrien Houngbédji étaient réunis hier mercredi 23 mars 2011 en meeting.

Enrobé, partisans de Maître Adrien Houngbédji

Abdoulaye Bio Tchané, qui est arrivé troisième de cette élection avec 6,5% des voix selon la cour constitutionnelle, dénonce lui aussi des fraudes et promet également de déposer des recours

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail