Accéder au contenu principal
Côte d'Ivoire

L'Union africaine cherche un nouveau médiateur pour dénouer la crise ivoirienne

L'ex-ministre cap-verdien des Affaires étrangères, José Brito.
L'ex-ministre cap-verdien des Affaires étrangères, José Brito. AFP
Texte par : RFI Suivre
1 mn

L'Union africaine va tenter de trouver un autre médiateur pour la Côte d'Ivoire, Alassane Ouattara ayant refusé de reconnaître le haut représentant nommé le 27 mars, José Brito, ex-ministre cap-verdien des Affaires étrangères. Alassane Ouattara, président reconnu par la communauté internationale, lui reproche ses relations personnelles avec Laurent Gbagbo, le chef de l'Etat sortant.

Publicité

L'ex-ministre cap-verdien, José Brito a pris acte de la décision d'Alassane Ouattara et avec l'Union africaine, il tente désormais de trouver un nouveau médiateur afin de mettre un terme à la crise ivoirienne :

José Brito : « Suite au communiqué de l’Union africaine, nous avons eu également un autre communiqué du président Ouattara en disant qu’il n’acceptait pas cette proposition. Par conséquent, nous attendons maintenant les discussions pour savoir s’il est possible de trouver un médiateur qui bénéficie de l’accord des deux parties. De notre côté, pour pouvoir accepter, nous devons être effectivement un élément de confiance. »

RFI : Ouattara dit que vous êtes très proche de Gbagbo, et que c’est pour cela qu’il ne veut pas accepter votre médiation ?

José Brito : « C’est une perspective. Je pense que ce qu’il faut en ce moment, c’est qu’il y ait des personnes qui parlent avec les deux parties. Et dans ce cadre, le fait d’être ami du président Gbagbo peut-être utile pour pouvoir parler avec lui. Nous pensons d’ailleurs que les propositions de l’Union africaine sont celles qui répondent le mieux à la situation, d’autant plus que pour le Cap-vert, un des aspects importants c’est de tout faire pour éviter la guerre. »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.