Djibouti

Un troisième mandat pour Ismail Omar Guelleh à Djibouti

Le président Ismail Omar Guelleh déposant son bulletin dans l'urne, le 8 avril 2011.
Le président Ismail Omar Guelleh déposant son bulletin dans l'urne, le 8 avril 2011. REUTERS/Stringer

A Djibouti, le président Ismail Omar Guelleh est en bonne voie pour remporter haut la main un troisième mandat avec plus de 80% des suffrages, selon des résultats encore provisoires. Guelleh, qui est âgé de 63 ans, a pu briguer un troisième mandat à la tête de l'ancien territoire français grâce à un amendement constitutionnel adopté en avril 2010 par le parlement.

Publicité

Avec près de 80 % des voix, selon les derniers chiffres quasi-complets, Ismail Omar Guelleh n’a pas attendu la fin officielle du dépouillement pour revendiquer la victoire.

« Ce soir, le peuple a décidé de me confier à nouveau les rênes du pays », a-t-il déclaré dès la proclamation des résultats. Un président d’autant plus largement réélu, que le taux de participation est très élevé : près de 69 %, toujours selon les chiffres officiels.

Soutien tardif

L’opposition elle, était inexistante dans cette élection. Seul candidat face au sortant, l’ancien président du Conseil constitutionnel, Mohamed Warsama Ragueh. Il totalise seulement 20 % des voix.

Un candidat qui n’était d’ailleurs soutenu que par une seule des deux coalitions d’opposition, l’UMD. Et encore ne s’agissait-il que d’un soutien tardif, puisqu’elle avait d’abord appelé au boycott, tout comme l’autre coalition, l’UAD, qui a même qualifié Mohamed Warsama Ragueh de « candidat fictif ».

A 63 ans, Ismail Omar Guelleh rempile donc pour un troisième mandat de cinq ans. Il assure que ce sera le dernier. Il a ainsi lui-même parlé « de sa dernière course ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail