Accéder au contenu principal
EGYPTE

En Egypte, nouvelle attaque à la bombe contre un gazoduc

Des saboteurs avaient causé l’explosion du gazoduc de Sinaï en Egypte, le 5 février 2011, pour arrêter les livraisons de gaz à Israël.
Des saboteurs avaient causé l’explosion du gazoduc de Sinaï en Egypte, le 5 février 2011, pour arrêter les livraisons de gaz à Israël. AFP / STR
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Des inconnus ont attaqué à la bombe ce mercredi 27 avril 2011, un gazoduc en Egypte alimentant Israël et la Jordanie, poussant les autorités à couper l'approvisionnement. L'armée a été dépêchée sur place pour tenter d’éteindre l’incendie. Il s'agit de la deuxième attaque contre ce gazoduc en moins de trois mois.

Publicité

Avec notre correspondant au Caire, Alexandre Buccianti

Le sabotage du gazoduc intervient à un moment où l’Egypte est le théâtre d’une vaste campagne contre les livraisons de gaz à Israël. Une campagne menée par toutes les formations politiques, des islamistes à la gauche en passant par les pages Facebook des collectifs des jeunes révolutionnaires.

Il y a évidemment l’aspect politique. Depuis le renversement du président Hosni Moubarak l’hostilité à l’Etat hébreu est exprimée de plus en plus fortement même si le traité de paix liant le Caire à Tel Aviv n’est pas encore remis en question.

Il y a aussi la dimension économique. Les protestataires estiment que le gaz égyptien est exporté à Israël à des prix inférieurs à ceux du marché et qui ferait perdre des milliards de dollars chaque année au Caire. Une différence de prix dont une partie aurait alimenté les comptes secrets des dignitaires de l’ancien régime, ex-président Moubarak inclus.

Des protestations qui ont poussé le procureur général à inclure cette question dans les accusations portées contre l’ancien « raïs ». Le gouvernement de transition a aussi évoqué une remise en question des contrats signés avec Israël. Un discours qui a été dénoncé par les compagnies israéliennes important le gaz égyptien qui ont menacé de poursuivre le Caire devant les instances commerciales internationales.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.