Accéder au contenu principal
Côte d'Ivoire / Enlèvements

L’enquête sur les disparus du Novotel d’Abidjan progresse

Un appel à témoins avait été lancé pour retrouver les disparus dans un journal ivoirien.
Un appel à témoins avait été lancé pour retrouver les disparus dans un journal ivoirien. AFP/Sia Kambou
Texte par : RFI Suivre
4 mn

En Côte d'Ivoire, les efforts pour retrouver les quatre hommes enlevés, dont deux Français, au Novotel d’Abidjan le 4 avril par des fidèles de Laurent Gbagbo semblent porter leurs fruits. L’enquête a connu une avancée importante ces derniers jours. Deux hommes ont été inculpés et les familles reprennent espoir.

Publicité

Le 4 avril dernier, alors que la guerre faisait rage à Abidjan, quatre hommes étaient enlevés au Novotel par des hommes armés fidèles à Laurent Gbagbo. Il s'agit de Stéphane Frantz Di Rippel, le directeur de l'hôtel, d’Yves Lambelin, le président de Sifca (la première entreprise privée du pays), de son assistant, le Béninois Raoul Adeossi, et du Malaisien Chelliah Pandian, directeur général de Sania, filiale du groupe Sifca.

Deux inculpations

Depuis, des investigations sont menées sur place. Deux juges d'instruction et des enquêteurs français sont arrivés en début de semaine à Abidjan et, selon le ministre ivoirien de la Justice, l'enquête avance très bien. Que ce soit à Paris ou à Abidjan, les autorités assurent que tout est fait et qu'aucun effort ne sera ménagé pour élucider cette affaire.

La compagne de Stéphane Frantz Di Rippel a été reçue jeudi 19 mai à l'Elysée par l'un des conseillers de Nicolas Sarkozy. Au sein de la famille du patron du Novotel d'Abidjan, faute d'informations définitives, on tente de garder l'espoir. Le président français va d’ailleurs profiter de sa présence en Côte d’Ivoire à l’investiture d’Alassane Ouattara pour obtenir des précisions sur l’enquête.

Selon des sources judiciaires ivoiriennes, les investigations ont connu une nette avancée ces derniers jours. Deux hommes sont désormais inculpés d'enlèvement, de séquestration et d'assassinat. Parmi ces personnes placées sous mandat de dépôt, figurerait au moins un membre présumé du commando de ravisseurs. Son interrogatoire n' a pour l'instant pas permis de lever le mystère sur le sort des quatre disparus du Novotel.

L'optimisme n’est pas pleinement partagé par la famille de l’un des disparus, Stéphane Frantz di Rippel. La famille n’a aucun signe de vie.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.