Accéder au contenu principal
France / Tunisie

François Hollande en visite en Tunisie

Le socialiste François Hollande candidat à la primaire de son parti est en visite en Tunisie.
Le socialiste François Hollande candidat à la primaire de son parti est en visite en Tunisie. REUTERS/Philippe Wojazer
Texte par : RFI Suivre
4 mn

François Hollande est en Tunisie ce mardi 24 mai 2011. Le candidat à la primaire socialiste pour l’élection présidentielle française de 2012 va soigner son image internationale au moment où les sondages lui sont favorables. Ce n’est pas son premier déplacement à l’étranger dans le cadre de sa campagne, en effet, il était déjà allé ces derniers temps à Bruxelles et en Allemagne.

Publicité

Je propose que l'on aide immédiatement les Tunisiens.

François Hollande, candidat à la primaire socialiste

Il trace sa route François Hollande, sondages favorables ou pas. Ce déplacement en Tunisie, qu'il est le premier candidat à la présidentielle à effectuer, était prévu de longue date. C'est que François Hollande connait ses limites.

Parmi les reproches qui lui sont adressés, outre son absence d'expérience gouvernementale, il y a sa faible envergure internationale. Après Bruxelles et Berlin, c'est donc à Tunis qu'il tente de démontrer le contraire. Au pays de la révolution de jasmin, il va parler de l'avenir des relations franco-tunisiennes.

Ce voyage, le député de la Corrèze le fait donc pour lui, mais non sans quelques coups d'œil sur le côté. Coup d'œil à droite d'abord, vers le président de la République, qui a mis du temps à prendre la mesure des aspirations à la démocratie dans le monde arabe, et à la veille d'un G8 de Deauville qui devra justement s'accorder sur l'aide financière à apporter aux pays lancés dans une transition démocratique.

En rencontrant des opposants historiques au régime Ben Ali, il fait aussi un clin d'œil à la gauche française. Plus précisément au Parti socialiste, manifestement tenté par la constitution d'un front anti-Hollande comme le montre la réunion commune de Martine Aubry et Ségolène Royal autour du projet du PS.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.