Accéder au contenu principal
Côte d'Ivoire

Rapt au Novotel d’Abidjan: des suspects arrêtés

Le 4 avril 2011, 4 hommes étaient enlevés à l'hôtel Novotel à Abidjan.
Le 4 avril 2011, 4 hommes étaient enlevés à l'hôtel Novotel à Abidjan. AFP
Texte par : RFI Suivre
3 mn

L'enquête sur l'enlèvement et la disparition de quatre hommes dont deux Français en avril 2011 à Abidjan progresse. La police aurait procédé à plusieurs interpellations. En Côte d'Ivoire, le 4 avril dernier, alors que la guerre faisait rage à Abidjan, quatre hommes étaient enlevés au Novotel par des hommes armés fidèles à Laurent Gbagbo.Il s'agit de Stéphane Frantz Di Rippel, le directeur de l'hôtel, de Yves Lambelin, le président de Sifca, la première entreprise privée du pays, de son assistant, le Béninois Raoul Adeossi et du Malaisien Chelliah Pandian, directeur général de Sania, une filiale du groupe Sifca. Depuis, deux juges d'instruction et des enquêteurs français sont à Abidjan.

Publicité

Dimanche 22 mai, le président Ouattara affirmait que des miliciens avaient été arrêtés dans l'enquête des disparus du Novotel. Aujourd’hui, on apprend de source policière que cinq hommes dorment en prison. Il y aurait parmi eux un colonel de la garde présidentielle ainsi qu'un commissaire de police.

Notre dossier spécial : les défis de Ouattara

Ces hommes sont soupçonnés d'avoir enlevé le directeur du Novotel, celui de la Sifac, un homme d'affaires malaisien et un employé béninois. De source policière on affirme que les personnes interpellées ont commencé à parler et à livrer certaines informations.

Les quatre étrangers enlevés ont été conduit au palais présidentiel. De là on perd leur trace. Les enquêteurs ivoiriens et français, poursuivent les interrogatoires. L'enquête avance rapidement, affirment les autorités ivoiriennes, aussi les policiers français ainsi que la juge d'instruction nommée par le parquet de Paris ont prolongé leur séjour à Abidjan.

Parallèlement, le juge Patrick Ramael est lui aussi à Abidjan. Il poursuit ses investigations sur la disparition en 2004 du journaliste Guy André Kieffer. Selon certaines informations, on aurait perdu la trace du journaliste après qu'il eut été conduit au palais présidentiel.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.