Côte d’Ivoire

Première rencontre entre Laurent Gbagbo et ses avocats

Laurent Gbagbo est en résidence surveillée à Korhogo, dans le nord de la Côte d’Ivoire, depuis 42 jours.
Laurent Gbagbo est en résidence surveillée à Korhogo, dans le nord de la Côte d’Ivoire, depuis 42 jours. SIA KAMBOU / AFP

Près de 42 jours après sa capture, Laurent Gbagbo a pu voir ses avocats pour la première fois ce jeudi 26 mai 2011. Il est en résidence surveillée dans le nord de la Côte d’Ivoire à Korhogo à la demande du président Alassane Ouattara, qui souhaite que son prédécesseur soit jugé par la justice ivoirienne et par la Cour pénale internationale (CPI). Ses deux avocats, Maître Habiba Touré et Maître Hervé Gouaméné sont arrivés lundi, ils ont attendus quatre jours avant de pouvoir rencontrer leur client et ils estiment que les droits de la défense sont bafoués.

Publicité

Notre dossier spécial : les défis de Ouattara

Maître Habiba Touré et son confrère ont pu rencontrer Laurent Gbagbo durant 45 minutes dans sa résidence de Korogho et ils étaient présents par la suite lors de son audition avec le procureur général. L'ancien président, pantalon gris et chemise bleu, était selon eux serein, combatif et en bonne santé.

Ils estiment que leur client est assigné à résidence en toute illégalité. Cette assignation, selon eux, ne lui a même pas été notifiée. Ils fustigent par ailleurs les autorités qui les ont « balladé et méprisé ».

« Nous dénonçons vivement l’attitude des autorités ivoiriennes. Il est inacceptable d’être traité comme nous l’avons été. Ce n’est pas possible d’empêcher à des avocats de faire leur travail. On ne peut pas d’un côté se présenter comme le grand démocrate qui va réconcilier le pays et d’un autre côté bafouer les droits de monsieur Laurent Gbagbo ».

Maitre Touré estime que seule la Haute Cour de Justice est habilitée à juger Laurent Gbagbo, au motif qu'il n'est pas un justiciable ordinaire. Et cet après-midi les deux avocats ont conseillé à leur client de ne pas répondre aux questions du procureur car Simplice Kouadio Koffi, selon, eux, n'est pas compétent pour auditionner l'ancien président. « Il a fait des observations mais est ce que Laurent Gbagbo s’est prêté au jeu de cette audition ? Non, il n’a pas à le faire ».

Au delà des questions de procédures les avocats de Laurent Gbagbo affirment que les hommes sous la responsabilité de Laurent Gbagbo n'ont pas commis de crimes ni d'exactions.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail