Accéder au contenu principal
Sénégal / Libye

Au Sénégal, les rebelles de Casamance font entendre leurs revendications

Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le 9 juin 2011, le président sénégalais Abdoulaye Wade s'est rendu à Benghazi, fief du CNT (Conseil national de transition) qu'il a décidé de reconnaître « comme représentant légitime du peuple libyen » et de lui accorder l'autorisation d'ouvrir un bureau de représentation à Dakar. A Zinguinchor, la capitale de Casamance, dans le sud du Sénégal, les responsables du Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (MFDC), le groupe rebelle apparu en 1982, en profitent pour se rappeler à son bon souvenir.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.