Gabon

Elections : les recommandations de la société civile gabonaise

Texte par : RFI Suivre
2 mn

Au Gabon, les représentants de la société civile se sont réunis, samedi 18 juin 2011, à Libreville. Ils ont présenté les réformes nécessaires, selon eux, pour les prochaines échéances électorales.

Publicité

La société civile gabonaise demande quasiment au pouvoir d’organiser sa propre révolution. Elle exige un référendum populaire pour reformer toutes les institutions en place. Les changements exigés vont au-delà de la simple transparence électorale.

« Nous avons demandé la réduction du mandat présidentiel qui devrait passer de sept à cinq ans, renouvelable une fois, explique Georges Mpaga, porte-parole. Nous avons demandé de revenir au scrutin à deux tours pour effectivement parvenir à une transparence du processus électoral au Gabon. Nos critères, c’est que la liste électorale doit être basée au niveau de la Cenap (Commission électorale nationale et permanente) et non au ministère de l’Intérieur. Deuxième exigence : la liste électorale doit être consultable sur internet. Il faut intégrer les données biométriques pour identifier les électeurs. Egalement il faut procéder au redécoupage électoral ».

Le gouvernement n’a pas encore réagi. Mais il est vrai qu’il est difficile de tenir compte de ces exigences pour les législatives prévues cette fin d’année.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail