Madagascar

Madagascar organise ses premières «Journées de la pêche et de l'aquaculture»

Un pêcheur malgache
Un pêcheur malgache Flickr/MickZed

A Madagascar, les premières « Journées de la pêche et de l’aquaculture » se tiennent du 28 au 30 juillet 2011 à Sambava, dans le nord-est du pays. Malgré ses 5 600 kilomètres de côte et sa Zone économique exclusive de 1 140 million de km2, la Grande Île est loin d’exploiter tout le potentiel que lui offre la mer. L’aquaculture est aussi une importante source de revenus, mais qui pourrait être encore plus valorisée. Des axes de développement actuellement étudiés.

Publicité

Le cadre juridique régissant la pêche à Madagascar date de l’indépendance, en 1960. Il a donc bien besoin d’être toiletté et de s’adapter aux nouvelles donnes économiques vu l’essor du commerce, environnementales avec le changement climatique, mais aussi sécuritaires puisque les pirates rôdent de plus en plus dans la zone.

Les accords de pêche conclus avec l’Union européenne et des sociétés asiatiques nécessiteraient eux aussi d’être adaptés. Flous, mal négociés, ils ne comportent aucune garantie pour une exploitation durable des ressources – on a d’ailleurs très peu d’information sur les volumes saisis – et lèsent la partie malgache. Des experts rapportent par exemple que le pays touche une compensation financière de 1,7 millions d’euros par an, soit l’équivalent, considérant les quantités déclarées, de 125 euros par tonne de thon. Une goutte d’eau comparée aux 1 000 euros minimum reçus par les pêcheurs étrangers lors de la revente.

Quatrième plus grande île du monde si l’on met de côté l’Australie, Madagascar ne s’est jamais véritablement tournée vers la mer. La preuve : ces « Journées de la pêche et de l’aquaculture » sont les premières du genre. Pour les Malgaches, la pêche n’est encore qu’une économie de subsistance exercée de manière traditionnelle, et ce sont les grosses flottes internationales qui en profitent.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail