Accéder au contenu principal
Egypte

Evacuation de la place Tahrir sans dérapages

Des soldats de l'armée évacuent les derniers manifestans sur la place Tahrir ce lundi 1er août.
Des soldats de l'armée évacuent les derniers manifestans sur la place Tahrir ce lundi 1er août. REUTERS/Asmaa Waguih
Texte par : RFI Suivre
2 mn

En dehors de quelques accrochages limités, l’évacuation de la place Tahrir a eu lieu dans le calme. Plusieurs centaines de membres des brigades antiémeutes et de la police militaire sont arrivés sur la place soutenus par des blindés de l’armée.

Publicité

Avec notre correspondant au Caire, Alexandre Buccianti

La plupart des manifestants, moins de cinq cents, ont quitté la place centrale où étaient dressées les tentes. Officiellement seules quelques personnes, soupçonnées d’être des délinquants, ont été arrêtées. La plupart des mouvements et partis politiques qui occupaient Tahrir depuis le 8 juillet avaient décidé dimanche de mettre un terme à leur action.

Méthodes musclées des forces de l'ordre

Leur départ avait été suivi par des accrochages entre les commerçants de la place Tahrir et les derniers manifestants. Signe d’un début de retour à la normalité, les barricades ont été enlevées et la place Tahrir connaît à nouveau des bouchons de circulation automobile. Mais si l’évacuation de la place a été bien accueillie par beaucoup de cairotes excédés par la fermeture du centre ville, l’opération a été critiquée par de nombreux mouvements et partis politiques. Ils estiment que la manière musclée des autorités pourrait raviver les tensions alors qu’ils étaient sur le point de convaincre les manifestants de quitter Tahrir.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.