Accéder au contenu principal
LIBYE

En Libye, violents combats à Zawiya

Les civils fuient les combats à Zawiya, le 14 août 2011.
Les civils fuient les combats à Zawiya, le 14 août 2011. Reuters/Bob Strong
Texte par : RFI Suivre
5 mn

Les insurgés libyens ont repris l'offensive à l'ouest. Les deux camps se battent toujours pour le contrôle de Zawiya, ville côtière à 50 km à l'ouest de Tripoli. Les rebelles affirment avoir pris le contrôle du centre-ville ce dimanche 14 août 2011. Après de violents combats contre les forces loyales au colonel Mouammar Kadhafi, ils ont pénétré samedi soir dans le centre de la ville. Le bilan des affrontements n'est pas encore connu. Toutefois, le représentant du Conseil national de transition dans cette ville dit craindre l'arrivée de renforts du dirigeant libyen.

Publicité

C'est une bataille quartier par quartier, aucun des deux camps ne contrôle complètement la ville. Dans certaines zones c'est le drapeau vert du régime qui flotte, dans d'autres le drapeau tricolore de la révolution.

Le centre de la localité est encore très disputé, on peut le voir sur des images d'une équipe de la chaîne de télévision al-Jazira qui est sur place. Les insurgés sont entrés par le sud et ont pris l'ouest de Zawiya mais les forces pro-Kadhafi tiennent les quartiers est et tirent au mortier. Les snipers des troupes gouvernementales tirent depuis les toits des bâtiments.

Il est impossible pour l'instant d'avoir un bilan des victimes dans chaque camp. Dans la journée, les insurgés se sont emparés d'un char des forces gouvernementales, ils l'ont conduit hors de la ville, mais ce char a ensuite été détruit par un frappe aérienne de l'Otan qui croyait viser un véhicule du régime. Les insurgés parlent de 4 morts, les révolutionnaires qui craignent maintenant l'envoi de renforts par le régime, notamment par la mer.

La ville s'est déjà soulevée deux fois depuis le début de l'insurrection, mais cette fois-ci, les combattants insurgés viennent du sud, des montages berbères du Djebel Nefoussa, ils ont donc traversé la plaine jusqu'à la côte. Parallèlement des combats se déroulent à Gharyane, ville de garnison à 80 km de la capitale. Cette ville est située sur le grand axe routier menant vers le nord à Tripoli. La stratégie semble être d'encercler Tripoli, de l'isoler par le sud et par l'ouest.

Et ce dimanche soir, les rebelles disent contrôler à 70% Gharyane.
 

Pour chacun des deux camps, le contrôle de Zawiya est essentiel. D'abord parce que cette ville côtiere est traversée par la route principale qui approvisionneme la capitale libyenne. L'axe relie Tripoli à son quasi unique point de contact avec l'extèrieur en Tunisie. Il permet aux officiels du régime de prendre l'avion à Djerba et de  mener des discussion à l'étranger.

Depuis le début des combats dans cette ville ce 13 août, Tripoli est en partie coupée du monde. Mais Zawiya est aussi la ville qui héberge l'une des plus importantes rafineries du pays, la seule en état de marche en zone gouvernementale.

Positionnés à 50 km à peine de Tripoli, les rebelles n'ont jamais été aussi près du coeur du pouvoir kadhafiste. Depuis le début de la révolution, les habitants de cette ville se sont soulevés à deux reprises. D'abord entre février et mars pendant un mois, mais aussi mi-juin pendant deux jours.À chaque fois, la répression a été impitoyable et les loyalistes ont repris le dessus. 

Aujourd'hui la situation est bien différente. Le soulèvement n'est plus seulement intérieur à la ville : une grande partie des insurgés qui combattent dans Zawiya viennent des montagnes de Nafoussa dans le sud-ouest du pays. Ces hommes ont reçu des armes de la France et du Qatar. Ils ont fait une percée considérable mais ils ne contrôlent toujours pas la ville. Dans plusieurs quartiers de Zawiya, les témoins parlent de snipers (tireurs isolés) sur les toits, et de combats à l'arme lourde au milieu des habitations.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.