Accéder au contenu principal
Tchad / Politique

Tchad : Emmanuel Nadingar forme un nouveau gouvernement

Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le Premier ministre Emmanuel Nadingar, qui -après avoir démissionné le 10 août- a été reconduit dans ses fonctions, a formé un cabinet de 40 membres où l’opposition et les alliés du parti au pouvoir sont représentés. Le point sur les partants et les entrants.

Publicité

C’est un gouvernement de quarante membres dans lequel les femmes représentent 10 % des postes. Il y a de nombreux de départs parmi les membres de l’ancienne équipe.

Parmi les départs les plus importants, celui le ministre des Infrastructures Adoum Younousmi, en poste depuis six ans. Il est remplacé à ce poste par Abbas Tolli, neveu du chef de l'Etat et ancien ministre des Finances. Il occupe actuellement le poste de secrétaire général de la Banque des Etats des l’Afrique centrale. Est également partant le ministre des Finances, Gata Ngoulou, qui est remplacé Christian Georges Diguimbaye.

Autres départs, celui du ministre de la Communication Kalzeube Payimi Deubet, de l’Aménagement du territoire, ou encore de Ahmad Bachir, le secrétaire général du gouvernement. Le ministre de l’Enseignement supérieur, Ahmat Taboye est aussi remercié. Il paie ses mauvaises relations avec les enseignants et les étudiants.

Seulement neuf des quarante ministres du nouveau gouvernement faisaient partie de l’ancienne équipe.

Les alliés et l’opposition, représentés dans le précédent gouvernement, conservent leur place.

Le RDP de Lol Mahamat Choua, et le VIVA/RNDP de Kassiré Coumakoye ont chacun des sièges. Alingue Jean Bawoyeu, qui était dans l’opposition, mais avait soutenu Idriss Deby lors de la dernière présidentielle, garde aussi son fauteuil.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.