Accéder au contenu principal
Sénégal

Election présidentielle au Sénégal: réunion de consultation sur le montant de la caution

Le Sénégal.
Le Sénégal. RFI/Latifa Mouaoued

Le ministre sénégalais chargé des élections Cheikh Gueye avait invité ce samedi 27 août 2011 les partis politiques à une réunion de concertation sur le montant de la caution que devra payer chaque candidat à la prochaine présidentielle. La réunion s’est tenue dans l’amphithéâtre d’un hôtel de Dakar et pour cause : les 174 partis légalement constitués avaient été invités.

Publicité

De notre correspondant à Dakar

Tous n’étaient pas là. Ils sont 36 à s’être exprimés pour demander le maintien du montant précédent, sa réduction ou son augmentation. Lors de la présidentielle sénégalaise de 2007, la caution versée par les candidats s’élevait à 25 millions de francs CFA (environ 38 000 euros). Le Parti Socialiste et l’Alliance des Forces de Progrès, deux des principaux membres de la coalition d’opposition Benno Siggil Senegaal, ont indiqué ce samedi 27 août qu’ils souhaitaient le maintien de ce statu quo pour le scrutin de février prochain.

Trouver une position médiane

« En démocratie, il faut éviter la sélection par l’argent », a argumenté Bouna Mohamed Seck de l’AFP. Certains partis ont de leur côté réclamé la diminution du montant fixé en 2007. Mais quelques voix se sont également élevées pour mettre en garde contre les conséquences d’une caution trop faible, qui favoriserait la multiplication des candidatures… avec un coût important pour l’Etat.

« Au Sénégal, a déclaré Oumar Sarr du PDS, le parti du président Wade, la caution est le seul moyen que nous avons pour limiter les candidatures. Il faut augmenter sensiblement celle-ci, a-t-il dit, et aller vers les 100 millions de francs CFA ». Après avoir écouté les uns et les autres, le ministre chargé des élections, Cheikh Gueye, a indiqué qu’une commission allait être créée pour « trouver une position médiane ». « Je souhaite que cette rencontre n’ait pas été qu’une simple formalité », lui a lancé Bocar Ly, du RTA-S, autre parti d’opposition membre de Benno. « Le montant de la caution qui sera fixé marquera votre disponibilité ou non au dialogue », a-t-il conclu.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.