Etats-Unis/Libye

La CIA de George Bush collaborait avec Kadhafi

George Bush, le 14 octobre 2008.
George Bush, le 14 octobre 2008. ( Photo : Reuters )

On savait que les services de renseignement occidentaux entretenaient des relations avec leurs homologues libyens depuis que le régime Kadhafi avait renoncé à son programme nucléaire en 2004. Des documents découverts chez le patron de l’espionnage libyen ont toutefois révélé que sous l'administration de l'ancien président américain George W. Bush, la CIA a livré de présumés terroristes au régime du colonel Kadhafi.

Publicité

 

Avec notre correspondant à Washington, Jean-Louis Pourtet

Notre dossier spécial

Dans le cadre de cette collaboration, Washington avait même préparé pour Kadhafi un discours dénonçant l’usage des armes de destruction massive. Mais le domaine où la coopération a été la plus fructueuse, c’est celui de l’échange d’informations concernant les ennemis des deux pays.

Les Etats-Unis fournissaient des renseignements sur les adversaires de Kadhafi se trouvant à l’étranger, et la Libye fournissaient aux Américains des renseignements sur les terroristes les menaçant. Au moins à huit occasions, la CIA a envoyé des djihadistes, affiliés à al-Qaïda, en Libye pour y être interrogés.

Parmi les suspects ainsi livrés à Tripoli, Abdel Hakim Beladj, aujourd’hui l’un des chefs de la rébellion. Une porte-parole de l’agence américaine n’a pas fait de commentaires sur la découverte des documents, disant simplement que personne ne devrait être surpris que la CIA coopère avec des gouvernements étrangers pour protéger les Etats-Unis contre le terrorisme et autres menaces mortelles.

L’échange de correspondance montre que les relations entre les deux services de renseignements étaient cordiales. Dans une lettre, un responsable américain remercie son confrère libyen pour les excellentes oranges qu’il lui avait envoyées.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail