Accéder au contenu principal
Russie

Russie: l'opposition appelle au boycott des élections

Gary Kasparov.
Gary Kasparov. REUTERS/Ezequiel Scagnetti
Texte par : RFI Suivre
2 mn

En Russie, l'opposition tente de définir une stratégie à deux mois des élections législatives qui devraient être remportées haut la main par le parti au pouvoir. Plusieurs partis n'ont pas été autorisés à s'enregistrer et ne pourront dont pas participer au scrutin. L'opposition appelle ses partisans à ne pas aller voter le 4 décembre prochain.

Publicité

Avec notre correspondante à Moscou, Anastasia Becchio

L'annonce du retour probable au Kremlin du Premier ministre et de l'inversion des rôles au sein du tandem Poutine-Medvedev après la présidentielle de mars prochain, signifie que les prochaines échéances électorales sont une farce. C’est ce qu’estime Gary Kasparov, fondateur du mouvement d'opposition Front civil uni. Pour l’ancien champion d’échecs, une seule issue s’impose : le boycott des élections.

« On nous a déjà annoncé qu'il n'y avait plus d'électeurs dans le pays, que toutes les questions se règlaient dans les couloirs. De notre point de vue, la position la plus efficace sera le boycott, mais ça ne doit pas être un boycott passif. C'est une longue lutte, qui demande une coordination des diverses forces politiques. Si nous voulons vivre dans notre pays, nous devrons faire beaucoup d'efforts pour l'arracher des mains de la kleptocratie de Poutine ».

Pour être efficace, le boycott auquel appelle l’opposition devra s’accompagner de manifestations de rue. C’est ce qu’estime le leader du Front de gauche, Serguei Oudaltsov, qui ne compte plus les heures passées derrière les barreaux pour avoir participé à des rassemblements interdits

« Le 4 décembre, il est important de faire sortir le plus possible de monde dans la rue. Aujourd'hui, on ne nous laisse pas d'autre possibilité pour exercer une influence sur les processus qui se déroulent dans le pays ».

Depuis le début de la semaine, une trentaine de partisans de partis non enregistrés, ont été arrêtés à Moscou pour avoir manifesté contre des élections qu’ils jugent illégitimes.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.