Accéder au contenu principal
Cameroun / Elections

Présidentielle au Cameroun: le chanteur Lapiro de Mbanga appelle au vote blanc

Le chanteur Lapiro de Mbanga
Le chanteur Lapiro de Mbanga DR p. gauthier
Texte par : RFI Suivre
2 mn

On vote dimanche 9 octobre pour la présidentielle au Cameroun. La campagne électorale s’achève samedi soir à minuit. Et pendant que les 23 candidats sillonnent le pays pour tenter de convaincre les électeurs de voter pour eux, Lapiro de Mbanga fait quant à lui campagne pour le vote blanc. Ce chanteur engagé, très populaire dans le pays, vient de passer trois années en prison pour avoir participé aux émeutes de 2008.

Publicité

Depuis le mois d'avril, Lapiro de Mbanga savoure sa liberté retrouvée. Sa voix porte au Cameroun, il l'a payé cher : trois ans de prison pour avoir chanté « Constitution constipée ». Il fustigeait ce qui n'était encore qu'un projet du président Biya, celui de supprimer la limitation du nombre de mandats présidentiels. Le pouvoir lui a reproché d'avoir encouragé les émeutes de 2008.

Pour Lapiro de Mbanga, la présidentielle de dimanche n'est qu'une mauvaise pièce de théâtre. Il appelle à voter blanc. « Déjà, à la base, tout est faussé, affirme-t-il. Monsieur Biya ne devait plus se présenter à la magistrature suprême, il a dû modifier la Constitution camerounaise pour pouvoir le faire. Depuis 30 ans, il n'a rien fait ! Quant à ses opposants, ce sont des affamés qui ne pensent pas au peuple, parce qu'ils n'ont rien fait entre deux élections pour le peuple camerounais. Tout ça n'est que de la bouillabaisse. Je demande qu'on vote bulletin blanc pour sanctionner, et Monsieur Biya, et ses opposants ».

Lapiro de Mbanga ne sait pas s'il va gagner son pari, mais il se dit sûr qu'il y aura des bulletins blancs dans les urnes dimanche. Ce seront, dit-il, des Camerounais qui auront parlé.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.