Accéder au contenu principal
Sénégal

Affaire Malick Noël Seck: le chef de Convergence socialiste jugé pour menaces de mort et outrage à magistrat

Texte par : RFI Suivre
2 mn

L’arrestation du chef d’un mouvement d’opposition fait actuellement grand bruit au Sénégal. Malick Noël Seck dirige « Convergence socialiste », une structure proche du PS sénégalais. Il est poursuivi pour une lettre qu’il a déposée avec ses amis politiques au Conseil constitutionnel lundi dernier, lettre dans laquelle il interpelait les cinq magistrats du Conseil sur leur responsabilité face à une nouvelle candidature d’Abdoulaye Wade.

Publicité

La lettre qui fait polémique a été déposée lundi dernier au Conseil constitutionnel par Malick Noël Seck et plusieurs membres de « Convergence socialiste ». « On a tout simplement remis le courrier aux gardiens qui étaient devant le Conseil constitutionnel, c’était un acte pacifique pour rappeler au Conseil ses missions », explique Yéya Diallo, la chargée de communication du groupe.

Les autorités ne semblent pas l’avoir compris de cette manière, car après avoir été convoqué par la division des investigations criminelles, puis entendu, le jeune responsable politique a été placé sous mandat de dépôt ce mercredi 12 octobre. Il doit être jugé demain, vendredi 14 octobre, pour menaces de mort et outrage à magistrat.

Dans son courrier, Convergence socialiste appelait le Conseil à ne pas accepter une nouvelle candidature d’Abdoulaye Wade qu’il décrivait comme « immorale ». Et le mouvement prévenait : « Demain, lorsque la parole sera à la rue, nous reviendrons plus nombreux afin que vous nous rendiez des comptes ».

« Il faut ramener les choses à leur juste proportion, a déclaré à RFI Maître Moussa Bocar Thiam, l’un des avocats du collectif constitué par le Parti socialiste. Malick Noël Seck est un jeune politicien qui mène un combat d’idées ».

« Qu’on arrête ce cirque, il n’y a pas eu de menace, estime pour sa part Barthélémy Dias, le secrétaire général des jeunesses socialistes, c’est un problème politique. Le pouvoir cherche à faire de Noël Malick Seck un exemple, afin de créer un rapport de force ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.