Accéder au contenu principal
Tunisie/Politique

La Tunisie attend avec impatience les résultats des élections, Ennahda en position de force

Comptage des bulletins à Tunis, le 23 octobre
Comptage des bulletins à Tunis, le 23 octobre REUTERS/Louafi Larbi
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Alors que le parti laïc de centre gauche PDP a reconnu sa défaite ce lundi 24 octobre,  la formation islamiste Ennahda est donnée vainqueur des élections, avec un très bon score. Le chiffre de 40% des suffrages, à prendre avec précaution, a été avancé par un leader du parti. Les résultats de l'élection ne seront officiels que mardi 25 octobre dans l'après-midi.

Publicité

De notre envoyé spécial à Tunis

Les résultats officiels de l'élection ne seront pas annoncés avant mardi après-midi, parce que la Commission électorale tunisienne a besoin de 48h pour vérifier qu’aucune irrégularité majeure n’entache le vote d’hier.

En ce moment, des centaines de personnes dans tous les bureaux régionaux de l’Isie (Instance supérieure indépendante pour les élections) sont donc en train de compter, recompter et vérifier la régularité de tous les procès-verbaux envoyés par chaque bureau de vote. L’objectif : assurer la crédibilité de cette élection, et faire en sorte que personne ne puisse en contester le résultat.

4,1 millions de personnes étaient officiellement inscrites sur les listes, sur les 7 millions d'électeurs potentiels. La participation a dépassé les 90%. Les non inscrits ont également pu voter avec leur seule carte d'identité, mais leur participation n'a pas été prise en compte.

Victoire pressentie d'Ennahda

Pendant ce temps, beaucoup s’impatientent. Dès hier soir, dans les QG des partis, les premières estimations circulaient déjà. Il s’agit en fait de fuites provenant des observateurs de chaque formation politique, présents au moment du dépouillement.

Ces premières tendances, qu’il faut prendre avec précaution, restent pour l’instant à l’état de rumeurs. Elles semblent confirmer une large avance du parti islamiste d’Ennahda : Samir Dilou, l’un de ses responsables, a d’ailleurs parlé sur RFI d’un score de 40% du parti islamiste. Lundi soir, celui-ci revendiquait la victoire et affirmait son engagement à respecter les droits acquis des Tunisiennes et des minorités religieuses.

Selon des résultats provisoires annoncés par l'Isie, Ennahda a obtenu la moitié des 18 sièges réservés aux Tunisiens de l'étranger. Leur perçée a déjà été reconnue à mi-voix par certains partis.

Beaucoup évoquent aussi une surprise qui pourrait venir d’un outsider proche d’Ennahda, le CPR (Congrès pour la République) de l’opposant historique de centre gauche Moncef Marzouki. Certains parlent encore d’une percée des socio-démocrates d’Ettakatol menés par Mustapha Ben Jaffar. Cette formation pourrait se hisser au deuxième ou au troisième rang, et envisager une large union avec Ennahda.

En revanche, le score serait beaucoup moins bon que prévu pour les centristes du PDP (Parti démocrate progressiste), qui a déjà reconnu sa défaite.

Mais pour l’instant, la Commission électorale a prévenu : tant que les résultats officiels ne sont pas connus, tout cela reste à l’état de rumeur.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.