Libye

Libye: le ministre de la Justice annonce l'arrestation de Seif al-Islam

Seif al-Islam Kadhafi.
Seif al-Islam Kadhafi. Reuters
Texte par : RFI Suivre
7 mn

Seif al-Islam, fils de l’ex-dirigeant Mouammar Kadhafi, a été interpellé dans le sud du pays, a annoncé ce samedi 19 novembre le ministre de la Justice du gouvernement provisoire. Longtemps considéré comme l'héritier politique de son père, Seif al-Islam Kadhafi a été capturé près d'Obari, une localité située au sud-ouest de l'oasis de Sebha. Il est sous le coup d'un mandat d'arrêt pour crimes contre l'humanité émis par la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye qui cherche désormais à confirmer l'information.

Publicité

Je n'ai aucune information s'il est blessé ou non

Mansour Saïf al-Nasr

« Seif al-Islam, recherché par la Cour pénale internationale (CPI), a été arrêté dans le sud libyen », a déclaré le ministre de la Justice, Mohammed al-Allagui, refusant de fournir tout autre détail, en particulier sur la date et les circonstances de l'arrestation. Une source au Conseil des thowar (révolutionnaires) de Tripoli, un collectif d'anciens combattants rebelles, ont confirmé son arrestation dans la région d'Oubary.

Des rumeurs avaient circulé samedi matin dans la capitale libyenne au sujet de l'arrestation de Seif al-Islam, le fils le plus en vue et successeur potentiel de Mouammar Kadhafi. Ce dernier a été tué après son arrestation par des combattants du CNT le 20 octobre à Syrte.

La CPI a émis le 27 juin un mandat d'arrêt contre Seif al-Islam et son père, soupçonnés de crimes contre l'humanité commis lors de la répression de la révolte dans le pays. L'ancien chef des services de renseignements libyens Abdallah Al-Senoussi, qui se serait réfugié au Mali, est également visé par un mandat d'arrêt de la CPI.

Seif al-Islam était en cavale depuis presque trois mois. Sa dernière apparition dans la capitale remonte au 23 août. Souriant, avec une barbe de plusieurs jours, il parade alors dans les rues de Tripoli, devant la presse internationale. Une sortie triomphante, un camouflet pour le CNT qui avait annoncé l'avoir capturé.

Après ce dernier tour de piste, Seif al-Islam aurait pris la route de Bani Walid pour organiser la résistance pendant plusieurs jours, puis il se serait dirigé vers la frontière nigérienne. Certains sources avaient annoncé qu'il tentait de négocier via des intermédiaires sa reddition à la cour pénale internationale. La CPI avait émis un mandat d'arrêt contre lui pour crimes contre l'humanité. Mais c'est finalement dans la ville d'Oubary près de Sabha dans le grand sud libyen qu'il aurait été arrêté.

Seif al-Islam, le réformateur du clan, celui qui était pressenti pour succéder à son père, incarnait ces derniers mois le visage de la répression en Libye. « Nous ne lâcherons pas la Libye et nous combattrons jusqu'au dernier homme, jusqu'à la dernière femme et jusqu'à la dernière balle », avait-il déclaré.

Le visage respectable de la Libye

Il n'occupait pas de fonction officielle, mais au fil des ans il s'était imposé comme le porte-parole officieux du régime, la caution démocratique d'un pouvoir accusé de terrorisme qui cherchait à redorer son image. Seif al-Islam, c'était l'homme des réformes, soucieux de normaliser les relations entre la Libye et l'Occident, le visage respectable de la Libye.

Agé de 39 ans, amateur de chasse au faucon et de lions domestiqués, l'homme aux allures de play-boy était surnommé « l'ingénieur Seif » en référence à ses hautes études à l'étranger. Engagé dans de multiples causes humanitaires, via sa fondation, il a participé aux négociations pour l'indemnisation des familles des victimes des attentats de Lockerbie et du DC-10 d'UTA à la fin des années quatre-vingt. Il s'est aussi illustré dans l'affaire des infirmières bulgares en facilitant leur libération après huit années de prison. Ces derniers mois, il s'était entièrement engagé aux côtés du leader libyen, gommant en quelques déclarations l'image d'ouverture qu'il s'était forgé.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail