Cameroun

Au Cameroun, Amnesty international veut la libération de deux jeunes homosexuels

Texte par : RFI Suivre
2 mn

Amnesty International exige la libération de deux jeunes gens condamnés le mardi 22 novembre 2011 à cinq ans de prison en raison de leur homosexualité. L'organisation de défense des droits de l'homme critique la façon dont le procès a été conduit et dénonce l'homophobie des autorités politiques camerounaises, en réclamant qu'elles revoient les lois qu'Amnesty juge discriminatoires.

Publicité

La justice camerounaise n'a pas entendu les avocats.

Byaruhanga Godefrey, chercheur à Amnesty international

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail