Accéder au contenu principal
MADAGASCAR

A Madagascar, la couronne des reines a été dérobée

Texte par : RFI Suivre
3 mn

La couronne d'intronisation des reines de Madagascar, qui dirigeaient le pays au 19ème siècle, a été dérobée dans la nuit de samedi à dimanche dans un musée. Cette couronne était le joyau de la royauté merina (l'ethnie des hauts plateaux) qui avait unifié le pays au 18ème siècle, et qui avait été dirigée par trois reines successives au siècle suivant. Le Rova (Palais de la Reine), surplombant la ville d'Antananarivo, avait lui été incendié en 1995, sans que la lumière ne soit jamais faite sur cet évènement.

Publicité

La couronne est en argent recouvert d’or, doublée de velours rouge grenat et ornée de pierres précieuses, avec sept fers de lance symbolisant le pouvoir des reines de l’époque. Pendant la majeure partie du 19ème siècle, Madagascar a été dirigé par des femmes issues de l’ethnie merina des hauts plateaux.

De même que le Rova, le majestueux palais de la Reine surplombant Antananarivo, la couronne de la reine Ranavalona tient ainsi une place particulière dans l’histoire du pays, mais les offenses qui leurs sont faites sont aussi interprétées par certains avec des relents ethniques. Les autorités ont en tout cas décidé de renforcer immédiatement la sécurité autour de tous les sites et objets patrimoniaux, de quelque origine qu’ils soient. Car l’on s’étonne aujourd’hui d’apprendre que le palais d’Andafiavaratra, où était exposé la couronne, n’était protégé que par deux modestes gardiens, qui se seraient assoupis pendant que les voleurs cassaient un vasistas pour s’introduire dans le bâtiment.

Même si il n’existe encore officiellement aucune piste pour expliquer ce vol, l’hypothèse d’un acte politique était hier sur de nombreuses lèvres dans la capitale malgache, l’objet étant impossible à revendre ou même sans intérêt à être fondu. Alors que l’incendie du Rova en 1995 n’avait jamais été élucidé, une cellule de crise a cette fois été mise en place pour retrouver la couronne au plus vite.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.