Accéder au contenu principal
SENEGAL

Au Sénégal, l'opposant Malick Noël Seck est sorti de prison

Manifestation de soutien à Malick Noël Seck en novembre 2011.
Manifestation de soutien à Malick Noël Seck en novembre 2011. http://www.freemalick.org
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Après avoir été gracié par le président Abdoulaye Wade, l’opposant Malick Noël Seck est sorti de prison ce mercredi soir 11 janvier. Il était incarcéré depuis trois mois pour une lettre adressée au Conseil constitutionnel dans laquelle il estimait « immorale » la candidature du président sortant à l'élection de février prochain. Le secrétaire général de Convergence socialiste dénonçait le silence des cinq magistrats du Conseil à ce sujet.

Publicité

Malick Noël Seck est libre, il est sorti peu après 17h40 du camp Pénal de Liberté 6, accompagné de ses avocats. Le jeune dirigeant socialiste, qui portait un tee-shirt « libérez Barthélémy », en solidarité avec l’autre jeune socialiste incarcéré, Barthélémy Dias, a été acclamé par les sympathisants venus l’accueillir, essentiellement des jeunes des différents partis de l’opposition.

Puis Malick Noël Seck s’est brièvement adressé à la presse. Il a remercié tous ceux qui se reconnaissaient dans son combat, ses avocats et sa famille. « Je n’ai pas le sentiment d’être libre, a ajouté Malick Noël Seck, car le peuple sénégalais n’est pas libre, nos institutions ne sont pas libres. »

« Cette histoire, a-t-il également déclaré, a démasqué Abdoulaye Wade, sa police et ses juges ». Malick Noël Seck a assuré qu’il continuerait à mener son combat.

« A la maison, tout le monde est soulagé, mais nous continuerons à nous battre », a pour sa part indiqué à RFI Alassane Seck, son frère.

L’opposant est enfin rentré chez lui où il a été accueilli par sa famille et par le secrétaire général du Parti socialiste Ousmane Tanor Dieng. « Je me félicite de ce qui apparaît comme une mesure d’apaisement, a estimé le candidat à la présidentielle, joint par RFI. Justice est rendue au combat de Malick Noël Seck. »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.