Accéder au contenu principal
Tunisie/Maroc

Le président tunisien Moncef Marzouki est au Maroc

Le président tunisien Moncef Marzouki est en visite au Maroc.
Le président tunisien Moncef Marzouki est en visite au Maroc. Reuters/Zoubeir Souissi
Texte par : RFI Suivre
4 mn

Moncef Marzouki a entamé le 8 février une visite de trois jours au Maroc, première étape d'une tournée régionale. Il s'est entrenu hier à Rabat avec le roi Mohammed VI et le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane. Le président tunisien essaye de relancer le projet d'une Union du Maghreb. Moncef Marzouki se rendra ensuite en Mauritanie et en Algérie. Il est attendu ce jeudi à Marrakech pour se recueillir sur la tombe de son père, un opposant mort en exil au Maroc.

Publicité

Moncef Marzouki n’aura cessé de le répéter : l’Union fait la force. A Rabat, comme à Tunis ou il y a encore quelques jours, Addis-Abeba. Le président tunisien est venu défendre l’idée d’un espace maghrébin commun, de Nouakchott à Benghazi.

Un espace où les citoyens pourraient circuler, travailler, investir ou voter librement. Bien loin du Maghreb actuel divisé sur le statut du Sahara occidental, et dont les cinq chefs d’Etat ne se sont pas réunis depuis la fermeture de la frontière maroco-algérienne il y a 18 ans!

Ce discours de réconciliation a de quoi susciter l’enthousiasme des autorités marocaines. Toutes les études l’affirment. Un espace de libre-échange maghrébin permettrait de booster la croissance du royaume très dépendant du pétrole algérien.

Ces derniers mois le roi Mohammed VI a multiplié les appels du pied à son voisin pour que la frontière soit rouverte. Et pour son premier déplacement à l’étranger, le tout nouveau ministre marocain des Affaires étrangères, Saad-Eddine El-Othmani, a choisi Alger.

Mais Moncef Marzouki sera-t-il l’homme qui parviendra à transformer ces belles idées en acte. Premier test dans dix jours. Les ministres des pays membres de l’UMA doivent se réunir à Rabat pour préparer un futur sommet.

Pour le chercheur algérien Ahmed Mahiou, l'ambition de Moncef Marzouki de remettre sur les rails le projet de l'UMA, bloqué depuis plusieurs années par le problème du Sahara occidental est un objectif possible à concrétiser.

Le projet d'Union de Maghreb arabe est un objectif réalisable.

Ahmed Mahiou

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.