Accéder au contenu principal
France / RDC

La star congolaise Koffi Olomidé mis en examen en France pour viols

SEYLLOU / AFP

Trois anciennes danseuses et chanteuses du groupe de la star congolaise Koffi Olomidé ont déposé plainte contre lui en 2006 et 2008 pour viols et séquestrations. Après 3 heures d'interrogatoire lundi 13 février 2012, la juge d'instruction du tribunal de Nanterre a saisi le juge des libertés dans le but de placer le chanteur en détention provisoire. Mais il a choisi de rentrer à Kinshasa sans attendre la décision du magistrat. Pour Manuel Aeschlimann, l'avocat de Koffi Olomidé, le dossier d'accusation est vide et le retour au pays n'est pas une fuite.

Publicité

Depuis le dépôt de la première plainte en 2006, Koffi Olomidé évitait la France. La mise en examen du chanteur lundi, après 3 heures d'interrogatoire face à la juge, va lui permettre d'avoir accès au dossier. Un dossier vide pour Manuel Aeschlimann, son avocat qui justifie aussi le départ d'Olomidé pour Kinshasa.

Je trouve que la justice manque un peu son rendez-vous à vouloir le mettre à tout prix en détention provisoire. Pour qui, pourquoi?

Me Manuel Aeschlimann avocat de Koffi Olomidé

Pour l'avocat des trois plaignantes, la mise en examen est logique. Marc Chérin se félicite de l'avancée de la justice française dans ce dossier.
 

C'est le seul souhait des victimes, c'est qu'il y ait un procès...

Maître Marc Chérin, avocat des victimes

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.