Accéder au contenu principal
Mali

Mali : la «révolution» du 26 mars 1991 commémorée diversement

Amadou Toumani Touré.
Amadou Toumani Touré. REUTERS/Toussaint Kluiters/United Photos/Files
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le 26 mars 1991, le colonel Amadou Toumani Touré renversait par un coup d'Etat militaire Moussa Traoré. Une date importante dans l'histoire politique du Mali car cet évènement a consacré quelques mois plus tard l'avènement du multipartisme après l'adoption d'une nouvelle Constitution. Cette date est commémorée chaque année, mais aujourd'hui cet anniversaire est diversement apprécié.

Publicité

Pour cette commémoration, deux meetings, l'un à la Bourse du travail convoqué par le Front de sauvegarde de la démocratie et de la République, puis l'autre au Stade du 26 mars à l'initiative du MP22, le Mouvement populaire du 22 mars qui soutient la junte.

Les leaders du Front de sauvegarde de la démocratie et de la République réunis à nouveau hier ont mis en place un bureau de 25 membres, 12 issus des partis politiques et 13 de la société civile. Ce bureau devra adopter ce 26 mars un plan d'action à soumettre à la junte. Une junte qui a dépêché deux de ses hommes, deux officiers supérieurs de gendarmerie pour renouveler sa main tendue et sa disponibilité au dialogue.

Mais ironie du sort, cet anniversaire se déroule sans le président Amadou Toumani Touré, l'ancien colonel parachutiste qui a parachevé la révolution populaire en faisant tomber, un certain 26 Mars 91, le régime de Moussa Traoré.

Le président Amadou Toumani Touré, qu'on dit très fatigué, n'est toujours pas réapparu en public. Les putschistes assurent pourtant qu'il est en lieu sûr et se porte bien.
En tout cas, ils devront bien vite donner des preuves de ce qu'ils affirment, une fois qu'ils auront libéré toutes les personnalités entre leurs mains.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.