Accéder au contenu principal
ONU / RDC

RDC: des Casques bleus attaqués dans un village du Sud-Kivu

Casques bleus pakistanais dans l'Ituri, au nord-est de la RDC, en 2003.
Casques bleus pakistanais dans l'Ituri, au nord-est de la RDC, en 2003. AFP/Simon Maina
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le Conseil de sécurité de l'ONU a condamné l'attaque dans laquelle onze Casques bleus ont été blessés lundi 14 mai 2012 au Sud-Kivu. Les soldats pakistanais ont été touchés, certains par balle lors d'une manifestation. La population d'un village du Sud-Kivu dénonçait l'inaction de l'ONU après une attaque attribuée aux rebelles FDLR. Des hommes armés présents dans la foule ont tiré.

Publicité

Avec notre correspondant à New York, Karim Lebhour

C’est une manifestation qui a dégénéré. Un millier de personnes s’étaient rassemblées devant une base des Casques bleus dans le village de Bunyakiri dans le Sud-Kivu. Les habitants voulaient protester contre l’inaction des Casques bleus qui, disent-ils, ne font rien pour les protéger des attaques des rebelles hutus rwandais du FPLR qui sévissent dans la région.

La foule a commencé par lancer des pierres contre le bataillon de Pakistanais, puis des coups de feu ont été tirés. Sept Casques bleus ont été transportés à l’hôpital de Goma et deux au moins sont dans un état sérieux. L’ONU soupçonne des miliciens Maï Maï d’être à l’origine des coups de feu.

A New York, on explique que les 20.000 Casques bleus présents en RDC ont avant tout pour mission de soutenir les forces congolaises et que ce sont ces forces gouvernementales qui doivent avant tout assurer la protection des civils. Une nuance sans doute bien difficile à comprendre pour les habitants du Kivu.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.