Accéder au contenu principal
Madagascar

Madagascar: libération des deux Français suspectés de complicité dans le double meurtre de Tuléar

Texte par : RFI Suivre
2 mn

A Tuléar, au sud-ouest de Madagascar, les deux Français arrêtés pour « complicité » dans le double meurtre de Gérald Fontaine et de sa compagne Johanna Delahaye ont été libérés. Gérald et Johanna, originaires du nord de la France, avaient été portés disparus il y a un peu plus d'un mois, le 12 avril, à Tuléar, avant que leurs corps ne soient retrouvés à près d'une semaine d'intervalle, et plus de cinquante kilomètres de distance l'un de l'autre. La police retient toujours six suspects malgaches.

Publicité

Cette libération des deux Français suspectés a provoqué un certain soulagement au sein de la communauté française de la ville. L'enquête sur le double meurtre se poursuit.

Selon un haut responsable de la police de Tuléar, les enquêteurs tiennent le mobile du double meurtre, ils seraient en train de rassembler des preuves pour arrêter un commanditaire. Des sources proches de l'enquête affirment que de l'ADN aurait été prélevé sur le corps de Johanna Delahaye.

Cette découverte permettrait de prouver la culpabilité d'éventuels suspects, mais aussi de disculper des personnes arrêtées dans le cadre de cette enquête. En l'occurrence, les deux Français libérés mardi, sont « toujours sous le choc » de dix-huit jours passés en prison « pour rien » selon eux.

Ces deux Français étaient en prison sur la base d'un témoignage à charge, déposé par le propriétaire de la maison de Gérald et Johanna, à Tuléar. Pourtant, l'homme ne s'est jamais présenté lors de la confrontation organisée par les enquêteurs avec les deux Français. Ces deux hommes attendent désormais un non-lieu, qui devrait intervenir dans les prochaines semaines.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.