Mali

Mali : Bamako attend toujours le retour du président Traoré

Le président de transition malien Dioncounda Traoré, le 3 mai 2012 à Dakar.
Le président de transition malien Dioncounda Traoré, le 3 mai 2012 à Dakar. AFP / Seyllou

A Bamako, on est toujours dans l'attente d'un retour du président par intérim. Dioncounda Traoré est en France depuis le 23 mai pour des examens médicaux. Il ne s'est pas exprimé depuis et on ne sait pas quand il rentrera au pays. Le chef de l'ex-junte, le capitaine Sanogo, lui aussi a opté pour le silence depuis dix jours. Un silence qui alimente les spéculations sur les intentions des uns et des autres.

Publicité

Notre dossier spécial Mali

Le temps passe mais l'impression reste la même à Bamako, celle d'avoir à la tête du pays un pouvoir éclaté et bien difficile à sonder. A peine confirmé dans ses fonctions pour un an, le président par intérim Dioncounda Traoré a été molesté et se trouve depuis à Paris où il se remet doucement de son traumatisme.

Aucune date n'est avancée pour son retour à Bamako, et surtout l'homme ne s'est pas exprimé depuis son agression. Est-il prêt à rentrer au palais de Koulouba? Pense-t-il jeter l'éponge ? Impossible de savoir.

Au camp de Kati, le capitaine Sanogo lui aussi est bien mystérieux sur ses intentions. Ses partisans l'ont investi chef de la transition alors que l'accord qu'il a lui-même signé confirme Dioncounda Traoré à la fonction de président par intérim.

Adhère-t-il à cette démarche ou est-il contre? Renie-t-il ses engagements auprès de la Cédéao, Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest? Son silence entretient l'ambiguïté, et lui permet de ménager à la fois ses partisans et la communauté ouest-africaine.

De fait, donc aucun des deux hommes n'a pour l'heure clarifié ses positions, comme si chacun attendait que l'autre se dévoile pour agir.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail