Accéder au contenu principal
Sénégal

Tchad : Hissène Habré sera jugé au Sénégal, selon Macky Sall

Le président Macky Sall veut juger l'ex-président Hissène Habré au Sénégal, conformément à un mandat donné par l'Union africaine.
Le président Macky Sall veut juger l'ex-président Hissène Habré au Sénégal, conformément à un mandat donné par l'Union africaine. AFP/Seyllou
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le nouveau président sénégalais, Macky Sall, « exclut » l’idée d’une extradition d’Hissène Habré vers la Belgique. Il souhaite au contraire que l’ancien président tchadien soit jugé dans son pays, le Sénégal. C’est ce qu’il a indiqué dans une interview qui vient d’être publiée par l’hebdomadaire Jeune Afrique. Une interview réalisée alors que la Cour internationale de justice doit se prononcer, sur le sujet, suite à une plainte déposée par la Belgique.

Publicité

Jusqu’ici sa position sur l’affaire Habré restait inconnue du grand public. Dans l’interview qu’il a accordée à l’hebdomadaire Jeune Afrique, Macky Sall vient de jouer carte sur table. « Habré, a-t-il déclaré à nos confrères, sera jugé ici. « J’exclus d’office son extradition vers la Belgique » dit encore le président sénégalais. « Il n’y a aucune raison valable de ne pas le juger en Afrique ».

Dans cette interview, Macky Sall rappelle qu’un mandat a été confié par l’Union africaine à son pays en 2006. Mandat qui consiste à juger l’ancien président tchadien au nom de l’Afrique. Celui-ci ne s’est pas encore traduit par l’ouverture d’une procédure judiciaire au Sénégal, le pouvoir précédent ayant invoqué tour à tour des contraintes juridiques et financières.

« Je tente de comprendre pourquoi nous en sommes encore là », indique Macky Sall, qui rappelle qu’une commission a été créée « pour faire toute la lumière sur cette affaire » et « étudier les contraintes » qui se posent à son pays.

Cette réaffirmation de la volonté du Sénégal d’accueillir le procès Habré intervient alors qu’une plainte de la Belgique, sur ce dossier, est en cours d’examen par la Cour internationale de justice de La Haye. Bruxelles demande que les Sénégalais soumettent sans délai l’affaire Habré à leurs autorités judiciaires compétentes, ou qu’ils extradent l’ancien président tchadien, sans plus attendre, vers la Belgique.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.