Nigeria / Energie

Nigeria: un contrat pour six nouvelles raffineries de pétrole

Raffinerie de pétrole de Kaduna, Nigeria.
Raffinerie de pétrole de Kaduna, Nigeria. Getty Images/Andrew Holt

Le ministère du Commerce nigérian a annoncé ce mardi 3 juillet 2012 la signature d’un contrat avec la société américaine Vulcan Energy, portant sur la construction de six raffineries pour un montant de 4,5 milliards de dollars. Une annonce qui tombe à pique et qui pourrait améliorer l’approvisionnement en carburant, même si des doutes subsistent.

Publicité

Alors que l’équipe qui a mené l’enquête concernant la subvention sur les produits pétroliers est éclaboussée par un scandale de corruption, cet accord tombe à point nommé pour les autorités nigérianes. Il a été passé entre la société américaine Vulcan Energy, le gouvernement et une société locale. Il prévoit la construction de six raffineries d'une capacité totale de 180000 barils par jour.

Selon le communiqué du ministère du Commerce, les deux premières unités devraient être achevées d’ici un an. Une aubaine pour remédier aux problèmes d’approvisionnement en carburant ? Les Nigérians sont plutôt sceptiques, lassés des annonces gouvernementales en fanfare qui ne voient pas souvent le jour.

D’autant que le pays possède déjà quatre raffineries qui produisent bien en-deçà de leur capacité en raison de la corruption endémique et d’un personnel incompétent. Résultat : le Nigeria a beau être le premier producteur de brut du continent, il importe la grande majorité de son carburant, qu’il paye au prix fort sur le marché international avant de le subventionner.

Une aberration qui au final grève considérablement le budget de l’Etat. Selon les économistes, seule l’arrivée d’investisseurs privés dans le secteur peut permettre d’y remédier. Pour eux, le contrat signé avec Vulcan Energy est donc sur le principe une bonne nouvelle, mais ils attendent plus de précisions.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail