Afrique du Sud

Afrique du Sud: Winnie Mandela un peu trop turbulente pour l'ANC

Winnie Madikizela-Mandela, ex-femme de Nelson Mandela.
Winnie Madikizela-Mandela, ex-femme de Nelson Mandela. REUTERS/Siphiwe Sibeko

Les ténors du Congrès national africain (ANC) sont furieux contre Winnie Mandela. La parlementaire, ex-femme de Nelson Mandela, ne serait « pas assez disciplinée ». On lui reproche surtout son soutien sans faille à Julius Malema, ex-leader de la ligue de la jeunesse, expulsé cette année de l'ANC.

Publicité

Pour le secrétaire général de l'ANC, ce que fait Winnie Mandela est dangereux pour le parti. Gwede Mantashe n'a pas apprécié qu'elle s'affiche avec Julius Malema, l'ancien leader de la ligue de la jeunesse.

Mercredi dernier, le jour des 94 ans de Nelson Mandela, Winnie devait inaugurer avec Graça Machel, l'actuelle épouse de Mandela, un centre d'accueil pour les enfants. Mais après l'avoir attendue pendant une heure, Graça Machel est partie.

Quelques minutes plus tard, Winnie Mandela est alors arrivée. À ses côtés : Julius Malema, pourtant expulsé du parti. Winnie a toujours soutenu celui qu'elle appelle son « petit-fils ». Elle l'a alors remercié de mener le combat pour aider à la libération économique du peuple sud-africain.

Quelques jours plus tôt, la turbulente parlementaire avait déjà exprimé sa fureur contre son propre parti. Dans une lettre rendue publique, Winnie accusait l'ANC d'utiliser le nom de Mandela : « On ne s'intéresse à nous que quand on en a besoin ».

À la question de savoir si Winnie Mandela pourrait être convoquée comme Malema l'avait été devant la commission de discipline du parti, le secrétaire général a répondu que cela ne regardait pas la presse.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail