Madagascar

Madagascar: tête-à-tête Rajoelina-Ravalomanana prévu aux Seychelles

L'actuel président de transition Andry Rajoelina (à gauche), et Marc Ravalomanana, ancien président de Madagascar.
L'actuel président de transition Andry Rajoelina (à gauche), et Marc Ravalomanana, ancien président de Madagascar. AFP/REUTERS/Montage RFI

A Madagascar, les modalités de la rencontre entre Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina se précisent, bien qu'aucune communication officielle n’ait été transmise pour l’instant. Les deux hommes devraient se voir à partir du mardi 24 juillet aux Seychelles, sous la médiation de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC). Andry Rajoelina est l’actuel président de transition. Marc Ravalomanana, ancien président, vit en Afrique du Sud depuis qu’il a été renversé par son rival en 2009. Les Malgaches devront trouver un accord pour débloquer la situation actuelle, mais les points de blocage sont nombreux : le retour au pays de l’ancien président, ses démêlés avec la justice, et la question des candidatures à la présidentielle.

Publicité

Le temps des salons des centres de conférences internationales et des rounds de négociations à rallonge est fini. Maputo, Addis-Abeba, Pretoria, Gaborone... toutes les rencontres qui ont eu lieu depuis 2009 ont abouti à des accords non mis en œuvre, voire pas d'accord du tout.

Les médiateurs changent donc cette fois-ci de formule, en espérant un meilleur résultat. La rencontre aura lieu en tête-à-tête, sans autre mouvance ou groupe politique, et loin des médias.

Selon certaines sources, les deux hommes ne resteront pas dans la capitale des Seychelles mais prendront un autre avion pour se rendre sur un îlot de l’archipel. Un accord sera ensuite attendu dans les 24 heures.

Objectif 2013

Si le décor change, le problème reste néanmoins le même : l’ancien président peut-il revenir à Madagascar ? Qu'adviendra-t-il des affaires judiciaires et du mandat qui le frappent ? L’un et l’autre des protagonistes pourront-ils se présenter à l'élection présidentielle ?

Certains avancent que le retrait des deux hommes lors du scrutin serait la solution. Du coté d’Andry Rajoelina, on se dit ouvert à la discussion et prêt à envisager cette possibilité. En revanche, Marc Ravalomanana a répété encore récemment qu’il comptait rentrer au pays pour se présenter.

Quelques jours après la rencontre, le 1er août 2012, la Commission électorale nationale doit annoncer le calendrier électoral, avec une date précise pour la présidentielle, qui doit avoir lieu en 2013.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail