Santé / Sida

Ouverture de la 19e conférence internationale sur le sida à Washington

Trente-quatre millions de personnes sont porteuses du VIH dans le monde, 70% vivent en Afrique sub-saharienne.
Trente-quatre millions de personnes sont porteuses du VIH dans le monde, 70% vivent en Afrique sub-saharienne. Getty Images/Chad Baker

La 19e conférence internationale sur le sida s'ouvre ce dimanche 22 juillet à Washington, avec des milliers de participants animés par l'espoir d'une nouvelle mobilisation mondiale pour mettre fin à la pandémie, qui a fait 30 millions de morts depuis trente ans.  

Publicité

Avec notre envoyée spéciale à Washington, Claire Hédon

Cette conférence rassemble des chercheurs, des médecins, des militants mais aussi des politiques. En tout, plus de 20 000 participants venus de 195 pays. Les Etats-Unis n’avaient pas accueilli une conférence internationale sur le sida depuis 22 ans, et pour cause, jusqu’en 2010 les personnes séropositives étaient interdites d’entrée sur le territoire américain. Barack Obama a mis fin à cette interdiction.

Trente-quatre millions de personnes sont porteuses du VIH dans le monde, 70% vivent en Afrique sub-saharienne. Mais les Etats-Unis sont aussi concernés, avec plus de 1,2 million de personnes vivant avec le VIH. Par exemple à Washington, capitale de la première puissance mondiale, plus de 3% de la population est atteinte par le VIH, c’est un taux supérieur à certains pays d’Afrique comme le Sénégal ou l’Ouganda.

Des spécialistes parlent de la fin possible de l’épidémie, car même si les traitements ne guérissent pas ils permettent de contrôler la maladie, d’éviter de nouvelles contaminations. Mais dans un contexte économique difficile, comment trouver les financements pour mettre tous les patients sous traitements ? Peut-on réellement éliminer la maladie et aller vers la guérison du sida ? Autant de questions qui vont être abordées pendant six jours à Washington. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail