Seychelles/Madagascar

Madagascar : échec des négociations entre Rajoelina et Ravalomanana

Andry Rajoelina (g), Marc Ravalomanana (d), et le président des Seychelles, James Mitchel, le 24 juillet 2012, à Victoria.
Andry Rajoelina (g), Marc Ravalomanana (d), et le président des Seychelles, James Mitchel, le 24 juillet 2012, à Victoria. Photo AFP : Stringer

Le président de la transition malgache Andry Rajoelina et son prédécesseur Marc Ravalomanana n'ont pas réussi à s'entendre après deux jours de tête-à-tête aux Seychelles sur les moyens de sortir de la crise politique à Madagascar et organiser de nouvelles élections. Les discussions butent notamment sur un éventuel retour au pays de Marc Ravalomanana. La prochaine rencontre entre les deux hommes devrait avoir lieu avant le sommet de la SADC, Communauté  de développement d'Afrique australe, qui se tiendra le 17 août au Mozambique.

Publicité

La discrétion reste de rigueur entre les deux rounds de négociations. Accueilli par une rangée de ministres et de conseillers sur le tarmac de l’aéroport, Andry Rajoelina a tenu une conférence de presse de cinq minutes pour résumer la rencontre :

« Après nous avoir écouté, les deux présidents, c’est-à-dire le président sud- africain et le président seychellois, ont décidé que la réunion prenait trop de temps et qu'il fallait la conclure(…)Une nouvelle rencontre aura lieu d'ici quelques jours afin que la SADC prenne des mesures qu'ils présenteront lors du prochain sommet de l’organisation »

Et le bras de fer continue entre les deux hommes, la guerre de communication aussi. Andry Rajoelina veut faire sentir qu’il a l’avantage :« Désormais, la SADC a senti qui veut réellement l'intérêt de la population malgache, et qui ne voit pas plus loin que sa propre personne »

Selon nos informations, les positions de l’un et de l’autre seraient restées « très éloignées » durant cette rencontre, principalement sur la question du retour de l’ancien président.

Ravalomanana reste positif

« Il faut encore se rencontrer, c'est l'intérêt de la nation. faut se rencontrer, discuter des problèmes. Il faut rencontrer Rajoelina encore d’ici quelques semaines ». Ce sont les premières et seules déclarations publiques de Marc Ravalomanana qui est arrivé hier soir à l’aéroport de Johannesburg, où il vit en exil depuis 2009.

Officiellement, la SADC, médiatrice dans la crise malgache, se félicite du climat pacifique et serein dans lequel s’est tenue la rencontre des Seychelles entre Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina. Pour l’organisation des Etats d’Afrique Australe, le tête-à-tête entre les deux hommes est en soi un signe de bonne volonté.

La prochaine rencontre devrait avoir lieu avant le sommet de la SADC organisé le 17 août au Mozambique. Un accord des deux leaders est absolument nécessaire pour organiser des élections à Madagascar.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail