Mali

Mali : Dioncounda Traoré poursuit patiemment ses consultations pour la formation d'un gouvernement

Le président par intérim Dioncounda Traoré continue méthodiquement ses consultations.
Le président par intérim Dioncounda Traoré continue méthodiquement ses consultations. REUTERS/Luc Gnago

Au Mali, depuis son retour, le président par intérim Dioncounda Traoré semble avoir repris les choses en main. Il poursuit à Bamako les consultations en vue de la formation d'un véritable gouvernement d'union nationale.

Publicité

Après la classe politique malienne, le président Dioucounda Traoré ouvre les portes de sa résidence à la société civile. Les délégations des familles fondatrices de Bamako et les religieux (musulmans, catholiques et protestants), ont donc été reçus à leur tour dans le cadre des consultations nationales. Tous approuvent la décision du président Traoré de jouer l’apaisement ainsi que sa proposition de mettre sur pied un véritable gouvernement d’union nationale.

Peu à peu, l’architecture de la future équipe se dessine. D’après nos informations, la répartition des postes ministériels ne se fera pas en tenant compte du poids de chaque parti politique ou de regroupements politiques présents à l’Assemblée nationale, mais il s’agira d’un véritable gouvernement d’union nationale au sein duquel toutes les forces vives de la nation seront représentées.

Aux postes clés, des hommes non marqués politiquement pourraient être nommés ou confirmés. Pour le poste de Premier ministre, rien n’est encore décidé. L’actuel titulaire du poste, Cheick Modibo Diarra, aurait autant de chances de rester que d’être débarqué.

Les partenaires extérieurs du Mali ne fixent aucun délai sur la durée des consultations. Ils accordent le temps nécessaire à Dioncounda Traoré, dont ils apprécient la méthode.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail