Cameroun

Français assassiné à Yaoundé: le doyen de l'Upac en détention provisoire

Au Cameroun, du nouveau dans l’enquête sur l'assassinat d'un jeune enseignant français de 31 ans à Yaoundé en juillet dernier. Le doyen de la faculté protestante où Eric de Putter enseignait a été arrêté et placé en détention provisoire. C’est le deuxième suspect interpellé dans le cadre de cette enquête.

Publicité

C’est à l’issue d’une audition chez le juge chargé d’instruire l’affaire que le doyen de l’université où enseignait Eric de Putter a été interpellé et placé en détention provisoire jeudi. C’est le second suspect arrêté dans le cadre de cette enquête.

Début août, un pasteur centrafricain, étudiant dans la même faculté, avait été interpellé, soupçonné d’avoir commandité l’assassinat. La piste du règlement de compte au sein du campus semble donc se préciser à mesure que l’enquête se poursuit.

Eric de Putter, 31 ans, avait été retrouvé poignardé à son domicile en plein cœur du campus de l’Université protestante d'Afrique centrale de Yaoundé le 8 juillet. Très rapidement, les témoignages de ses proches ont révélé que le volontaire se sentait menacé. Selon ces mêmes sources, il entretenait des rapports tendus avec les responsables de l’établissement protestant en raison de ses dénonciations sur la gestion de la faculté. L’enseignant avait d’ailleurs avancé la date de son départ pour la France.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail