Rwanda

Paul Kagame demande aux Rwandais de contribuer à la lutte contre la pauvreté

Le président rwandais Paul Kagame présente le plan Agaciro, à Kigali, le 23 août . L'objectif : pallier à l'assèchement de l'aide étrangère en demandant aux Rwandais de faire des efforts.
Le président rwandais Paul Kagame présente le plan Agaciro, à Kigali, le 23 août . L'objectif : pallier à l'assèchement de l'aide étrangère en demandant aux Rwandais de faire des efforts. AFP PHOTO / STEPHANIE AGLIETTI

Au Rwanda, alors que plusieurs pays ont récemment gelé toute une partie de leur aide à destination du Rwanda, accusée par l’ONU de soutenir la rébellion du M23 dans l’est de la République démocratique du Congo, le président Paul Kagame, le Premier ministre et de nombreux officiels ont lancé jeudi 23 août en grande pompe un fonds de développement qui sera alimenté par la population rwandaise, la société civile, les entreprises et la diaspora. Nommé Agaciro, qui signifie « dignité » en kinyarwanda (la langue officielle du pays), ce fonds doit permettre au Rwanda de devenir plus autonome vis-à-vis de l’aide étrangère.

Publicité

« Il n’y a aucun pays au monde qui ait été développé par d’autres », a déclaré le président rwandais Paul Kagame qui a appelé tous les Rwandais, quels que soient leurs moyens, à participer à ce fonds de solidarité de manière volontaire.

Ces derniers peuvent effectuer un versement par carte de crédit, via un site internet dédié, par virement bancaire ou encore par SMS. Les dons récoltés seront alloués au budget national et serviront à financer des projets clé contenus dans le programme Vision 2020, un plan de développement économique et de lutte contre la pauvreté.

Aucun objectif financier n’a été fixé, mais selon le président rwandais, l’initiative est bien plus importante que l’argent. Les autorités démentent tout lien entre le lancement de ce fonds, imaginé en novembre dernier, et la récente suspension d’une partie des aides budgétaires de plusieurs pays occidentaux à destination du Rwanda.

Le président Kagame a par ailleurs précisé que ce fonds n’était pas en contradiction avec l’aide étrangère, mais qu’il intervenait en complément.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail