Côte d'Ivoire / Ghana

Justin Koné Katinan, porte-parole en exil de Laurent Gbagbo, sous les verrous au Ghana

Le porte-parole en exil de l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo (photo) a été arrêté ce 24 août dans la capitale ghanéenne.
Le porte-parole en exil de l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo (photo) a été arrêté ce 24 août dans la capitale ghanéenne. REUTERS/Peter Dejong

Le porte-parole en exil de l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo a donc été arrêté vendredi 24 août dans la capitale ghanéenne. Justin Koné Katinan est visé par un mandat d’arrêt international lancé par la Côte d’Ivoire. Qu’est-ce qu’on lui reproche ? Est-ce que le Ghana va ou non, l’extrader vers la Côte d’Ivoire?

Publicité

Ce que l’on sait à l’heure actuelle, c’est que le doyen des juges d’instruction ivoiriens a quitté Abidjan ce matin pour Accra, accompagné d’un membre du parquet et de plusieurs policiers.

Selon des sources proches du parquet d’Abidjan, cette équipe s’apprête à négocier les modalités du transfèrement de Justin Koné Katinan vers la Côte d’Ivoire. Joints par RFI, ses avocats assurent au contraire qu'il ne peut pas être extradé en raison de son statut de réfugié politique. Ils annoncent qu'ils invoqueront la justice inéquitable ainsi que l'insécurité qui règnent selon eux en Côte d'Ivoire devant les autorités judiciaires ghanéennes.
Rien n'est pas encore confirmé du côté d'Accra, qui jusqu’à présent s’est toujours refusé à extrader les Ivoiriens proches de l’ancien président vers Abidjan, et qui sont en exil au Ghana.

Le porte-parole de Laurent Gbagbo est visé par un mandat d’arrêt international, émis par la justice ivoirienne, notamment pour crime économique. Justin Koné Katinan était ministre du Budget du dernier gouvernement de Laurent Gbagbo en 2010-2011. Il est aussi soupçonné par les autorités ivoiriennes, d’être impliqué dans une tentative de coup d’Etat en juin dernier, ainsi que d’être impliqué dans les attaques qui ont touché le pays ces dernières semaines.

Mais lui s’est toujours défendu de vouloir déstabiliser la Côte d’Ivoire. En exil depuis l’arrestation de Laurent Gbagbo, Justin Koné Katinan était devenu l’un de ses plus ardents défenseurs. Il était continuellement en déplacement sur le continent africain, pour échapper à la justice ivoirienne, mais aussi pour plaider la cause de son mentor, et militer notamment pour une rencontre entre Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara, pour sceller la réconciliation en Côte d’Ivoire.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail