Guinée

Guinée : la Céni devrait organiser les prochaines législatives sur la base du fichier électoral de 2010

Louceny Camara l'actuel président de la Céni en Guinée.
Louceny Camara l'actuel président de la Céni en Guinée. RFI

Une nouvelle Commission électorale nationale indépendante, Céni, va se mettrre en place dans les deux semaines après la loi adoptée par le Conseil national de transition, CNT, qui fait office de Parlement de transition. Les débats vont désormais se focaliser autour du fichier électoral. L'opposition soupçonne l'ancienne équipe à la Céni d'avoir voulu trafiquer la liste. Le pouvoir en place proteste de sa bonne foi.

Publicité

Avec quel fichier électoral voteront les Guinéens lors des prochaines législatives ? A en croire l'équipe sortante de la Céni, ce sera bien le fichier de 2010, celui qui a servi à l'élection présidentielle. Un fichier révisé pour tenir compte des évolutions du corps électoral.

Selon un cadre de la Céni, la société sud-africaine Waymark chargée des opérations tente actuellement de résoudre les problèmes techniques mais devrait rapidement intégrer dans sa base de données, le fichier de 2010. Les opérations de révision du fichier, ont été interrompues deux semaines après leur démarrage en mai dernier sous la pression de l'opposition qui accusait la Céni de vouloir non pas simplement réviser mais recenser à nouveau tout le corps électoral.

A un moment ou a un autre, il faudra donc reprendre ce travail. Reste à savoir si cela se fera avec ou sans l'entreprise sud-africaine Waymark, tant décriée par l'opposition. Ce sera à la prochaine Céni d'en décider, sachant que Waymark doit théoriquement éditer de nouvelles cartes pour tous les électeurs, nouveaux et anciens.

L'opposition qui comptera dix membres dans la prochaine Céni aura donc tout le loisir de vérifier si le fichier électoral est conforme à la copie que les partis politiques ont reçue en 2010.

Après une année de défiance absolue entre la direction de la Céni et l'opposition, la classe politique guinéenne en revient à davantage de sérénité.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail