Kenya

Au Kenya, les combats en Somalie ont de meurtrières répercussions

L'église anglicane Saint-Polycarp de Nairobi éventrée à la suite d'un attentat survenu dimanche 30 septembre. Un enfant a été tué.
L'église anglicane Saint-Polycarp de Nairobi éventrée à la suite d'un attentat survenu dimanche 30 septembre. Un enfant a été tué. REUTERS/Thomas Mukoya
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Un attentat a eu lieu ce dimanche 30 septembre contre une église de la banlieue de Nairobi. Il a tué un enfant et blessé neuf autres personnes. L'attaque n'a pas été revendiquée. Il s'agirait de représailles face à l'intervention militaire kényane chez le voisin somalien. Peu après l'explosion, une centaine de personnes a commencé à jeter des pierres contre des habitants d'origine somalienne dans le quartier de Pangani, leur imputant la responsabilité de l'attaque. Elles ont été dispersées par la police.

Publicité

Le mur en tôle éventré, des bancs en bois cassés, des morceaux de verre par terre, l'église anglicane Saint-Polycarp située sur Juja road, dans la périphérie de la capitale kényane, a été touchée par une attaque vers 10h30 (locales) au moment où les enfants prenaient place pour s’asseoir. L’un d’entre eux est mort à l’hôpital, trois sont dans un état critique et plusieurs autres ont été blessés.

Des experts ont été dépêchés par la police sur place afin d'étudier la nature de l’explosif. La police kényane a affirmé que des gens avaient lancé une grenade. Selon les médias locaux, trois personnes ont été arrêtées pour être interrogées.

Les résidents ont été appelés à rester chez eux car après l’attaque, le quartier, très cosmopolite, était sous tension. Le mouvement somalien shebab a menacé à plusieurs reprises d’attaquer des églises au Kenya.

Attentats réguliers

A la mi-septembre 2012, la police avait annoncé avoir déjoué un attentat majeur. Deux personnes avaient été arrêtées et des engins explosifs ainsi que des armes et des munitions récupérées. Les suspects étaient connus pour appartenir à des réseaux terroristes, selon des sources indépendantes.

Depuis le début de l’intervention militaire kényane en Somalie, les attentats sont réguliers, à Nairobi, Mombasa ou dans le nord-est du pays. En juillet dernier, 17 personnes avaient trouvé la mort dans une attaque simultanée contre deux églises à Garissa, à l’est du Kenya.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail